Partager

L’ancien Ministre des Mines sous la transition du général Sékouba Konaté Mahmoud Thiam n’en fini pas encore avec les scandales dans le secteur minier guinéen.

Sa gestion du département des mines et de la géologie en 2009 et 2010 avait d’abord été remise en cause par le président Alpha Condé.
Et après les recommandations du comité technique de revues des titres et conventions minières, c’ est au tour du géant minier Anglo-Saxon, Rio Tinto de montrer au créneau pour porter plainte contre l’ancien Ministre des Mines, Mahmoud Thiam.  Lisez plutôt  la quintessence du communiqué de Rio Tinto qui annonce  la plainte « la compagnie Rio Tinto a déposé aujourd’hui une plainte devant la Cour de district des États-Unis pour le district sud de New York contre les défendeurs suivants : Vale, SA, Beny Steinmetz, BSG Resources Limited, BSG Resources (Guinée) Ltd Aka BSG Resources Ltd Guinée, BSGR Guinée Ltd BVI, BSG Resources Guinée SARL aka BSG Resources (Guinée) SARL Aka VBG-Vale BSGR Guinée, Frédéric Cilins, Michael Noy, Avraham Lev Ran, Mamadie Touré, et Mahmoud Thiam ».
Selon le communiqué cité par nos confrères de Guineenews, la plainte concerne « la perte de la moitié de la concession minière de Rio Tinto dans la région de Simandou sud-est de la Guinée en 2008. Rio Tinto demande à la Cour des dommages et intérêts compensatoires, les dommages consécutifs, exemplaires et punitifs à Rio Tinto d’un montant à déterminer au procès. »
Seulement voila. Des anciens cadres de la transition, Tibou Camara, ancien secrétaire général de la présidence de la république et bras droit du président du président de la transition, ancien Premier Ministre, Jean Marie Doré ne sont pas aussi blanc comme neige dans cette affaire.
Selon des sources généralement biens informées, Tibou Camara et Jean Marie Doré auraient touchés des commissions pour se taire. A en croire nos sources, Tibou Camara et Jean marie ont adressé des lettres à peines voilées à Rio Tinto pour lui mettre en demeure de respecter le contrat passé avec l’Etat guinéen. Mais quelques semaines après, Tibou Camara et Jean Marie Doré se sont tuent sans aucune autre forme de procès. Alors que  les lignes de Rio Tinto n’ont pas bougé. 
Il est vrai que sur la liste, c’est le nom de Mamady Touré et Mahmoud Thiam  qui figurent. Seulement  voila, M.Thiam a travaillé en étroite collaboration avec la présidence de la République, notamment le président de la transition, général Sékouba Konaté, son bras droit Tibou Camara et son Premier Ministre, Jean Marie Doré.
Il n’est donc pas exclu que Mahmoud Thiam qui avait certainement reçus des ordres déballe tout devant  la Cour de district des États-Unis pour le district sud de New York. Wait and see.

Almamy Kalla CONTE

Partager