Accueil Actualité Ebola : 6 milliards 841 millions 380 mille GNF mobilisés

Ebola : 6 milliards 841 millions 380 mille GNF mobilisés

5
Partager

Depuis un certain temps, des rumeurs courent à travers la capitale Conkary sur des cas de détournement de fonds alloués à la lutte contre la fièvre hémorragique Ebola à travers des dons. Justement, la gestion de ce don a été très critiquée par une partie de l’opinion.

Guineelive fidèle à sa vocation a approché ce comité interministériel de lutte contre cette maladie pour voir claire dans les fonds.
D’entrée de jeu, notre interlocuteur qui a souhaité gardé l’anonymat  a déclaré que les partenaires au développement ont certes beaucoup fait pour aider la Guinée à lutter contre cette maladie. « Mais  les partenaires ne donnent pas l’argent en espèce. Ce sont eux-mêmes qui gèrent leur argent. Ils  ne sont pas  aussi mêlés à la mobilisation des ressources par le comité interministériel ».
Parlant des fonds mobilisés par la commission instituée au sein du comité interministériel, notre interlocuteur indique qu’il y a deux sections. Le comité chargé des Finances et celui chargé de la logistique.
A ce jour, le comité chargé des Finances a reçu dans son compte crée à la banque centrale de la République de Guinée 380 millions de GNF de la part de la société brésilienne chargé des travaux publics OAS, 105 millions de Mano River union, 340 millions 680 mille de la Chine, 400 millions de la part de la société Uniteed Mining. Ce n’est pas tout car la société de téléphonie mobile Orange, premier opérateur en Guinée a offert 1 milliard, la société GUICOPRES a offert 200 millions, trois groupes électrogène et 200 lits, l’association nationale des constructeurs de Guinée a donné 20 millions, le consulat de l’Inde en Guinée a offert 500 millions, la CEDEAO, communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest 105 mille dollars, soit 735 millions de GNF et le parti politique, la NGR, nouvelle génération pour la république de Ibrahima ABE Sylla a aussi donné 200 millions de GNF.
Le gouvernement guinéen qui a annoncé 10 milliards a versé  pour le moment dans le compte crée à propos à la banque centrale 3 milliards. Ce qui fait un total de 6 milliards 841 millions 680 mille GNF. Toutefois, il a déclaré que des dépenses ont été effectuées avant ce jour où il faisait l’Etat des lieux.
Dans l’objectif de veiller à la bonne gestion des dons et pour centraliser toutes les donations pour des fins de transparence, une commission logistique  a été créée. Une fiche de donation qui centralise toutes la gestion des dons a été établie. Sur cette fiche, la gestion des dons est clairement établie puisque la commission qu’il dirige émarge et le donateur aussi pour éviter toute équivoque.
Pour terminer, notre interlocuteur indique que l’Etat des lieux sera fait au gouvernement  et aux partenaires financiers après l’épidémie pour que chacun contrôle le tableau pour voir s’il y a eu détournement ou pas.
Madame Sanaba Kaba, Ministre de l’action sociale,  de la promotion féminine et de l’enfance sur la photo est présidente de la commission interministérielle de lutte contre Ebola.

 

A préciser  qu’un communiqué du Ministère de la santé en date du 2 mai  a présente la situation de la fièvre hémorragique virale Ebola en Guinée comme suit : Jusqu`a la date du 2 mai 2014, la Guinée a enregistré 127 cas confirmés de Fièvre hémorragique Ebola dont 81 décès.

 

Six (6) cas de fièvre hémorragique se sont déclarés parmi les personnes contacts du 27 avril au 1er mai répartis comme suit : 1 cas à Conakry et 5 cas à Guéckédou.

 

Pour le pays, à la date du 2 mai 2014, 4 malades confirmés restent actuellement hospitalisés :

 

  • 1 malade dans le Centre de traitement de Conakry ;
  • 3 malades dans le Centre de traitement de Guéckédou.

 

30 malades sont sortis guéris des Centres de traitement Ebola, repartis comme suit ;

  • Conakry          18
  • Guéckédou      10
  • Macenta           02

 

Le Suivi des contacts a été renforcé à Guéckédou par l’allocation de moyens logistiques et humains supplémentaires.

 

Monsieur le Ministre de la Santé et le Représentant de l’OMS (bureau pays) retournent à Guéckédou ce samedi 3 mai pour soutenir les équipes sur place.

 

A Conakry, la stratégie de suivi des contacts a été améliorée afin de la rendre plus pertinente et efficace.

 

A partir du 3 mai 2014, 21 jours d’activation de la campagne multimédia sont programmés pour renforcer toutes les activités de communication et de sensibilisation inter personnelles et médiatiques pour maintenir la vigilance et une meilleure information des populations.

 

 

Mohamed Soumah

Partager