Home Actualité Faranah: Des leaders religieux pour la promotion des droits des femmes et...

Faranah: Des leaders religieux pour la promotion des droits des femmes et jeunes filles

3
SHARE

L’ONG Tostan-Guinée a organisé du lundi 5 au mardi 6 mai 2014 à l’Ecole Normale d’Instituteurs (ENI) de Faranah, un atelier de partage sur son approche Droits Humains avec les autorités administratives, les leaders religieux (musulmans et chrétiens) et les médias locaux de Faranah, Dabola et Kissidougou. Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Campagne Changement  Générationnel en 3 ans. 

     Cet atelier de donner et de recevoir consiste à imprégner les participants au nombre de 31 venus des confessions religieuses (4), médias de proximité (11), collectivités décentralisées (7) et
l’Administration publique déconcentrée (9) sur les Droits Humains pour promouvoir les normes sociales positives dans les communautés d’intervention de Tostan en Guinée. .
Par  le biais de l’approche Droits Humains, les communautés prennent des initiatives pour promouvoir l’enregistrement des naissances, la scolarisation des jeunes filles, l’abandon des pratiques néfastes telles que l’excision, les mariages précoces ou forcés, la vaccination ainsi que les consultations pré et post natales.
Dans son intervention de circonstance, le Coordonnateur National de Tostan-Guinée, Mouctar Oularé a dit que ‘’Pour Tostan, la meilleure approche pour promouvoir les normes sociales positives est l’éducation de la population sur les Droits Humains’’. Le Représentant  du Gouverneur de la Région Administrative de Faranah à la cérémonie d’ouverture des travaux, le Directeur de Cabinet, Rodrique Charles Loua, a rappelé que les médias et leaders religieux constituent un maillon fort  dans la sensibilisation des parents à promouvoir et à protéger les droits des femmes et des enfants.
A noter qu’au terme de la présente rencontre, des axes de collaboration seront définis entre Tostan-Guinée et les autorités
administratives, confessions religieuses et les médias en vue dit-onde promouvoir et protéger les droits des femmes et des enfants dans les communautés.

SHARE