Home Actualité Libération de la France: hommage aux anciens combattants guinéens

Libération de la France: hommage aux anciens combattants guinéens

1
SHARE

C’est aux environs de 11h45  dans l’enceinte de la cour du cimetière de Boulbinet que  la   cérémonie militaire s’est déroulée    jeudi dans  le cadre de la commémoration de la fin de la de seconde guerre mondiale.

En présence de plusieurs personnalités, notamment l’Ambassadeur de  France en Guinée, M. Bertrand Cauchery,le Gouverneur de la Ville de Conakry, Soriba Sorel Camara,  le maire  de la Commune de Kaloum, Madame Makhadi Camara, le Chef d’Etat major de la Gendarmerie Nationale et Directeur de la justice militaire Général Ibrahima Baldé  ainsi que  de nombreux anciens combattants français et guinéens ayant participer à la libération de la fa   France  lors de la seconde guerre mondiale de 1939 -1945 .

La commémoration de cette journée a également connu la remise d’un plan historique du cimetière de Boulbinet  aux  autorités guinéennes et la décoration de certains militaires français et guinéens.
 
L’Ambassadeur de  France en Guinée,  Bertrand Cauchery a d’abord remercié tous ceux qui ont pris part à cette importante cérémonie de commémoration des anciens combattants pendant la deuxième guerre mondiale ;c’est pour quoi à l’occasion de cette cérémonie nous allons procéder  à la remise d’un plan historique du cimetière de Boulbinet qui est l’offre de Didier Bassot dans le but de nous permettre désormais de préciser les différentes  tombes et quelles sont les personnalités inhumées  dans ce cimetière afin de pouvoir retrouver tous les noms et c’est même essentiel dans ce lieu de recueillement et de mémoire qui est partagé entre  la France et la Guinée.  A cette occasion nous rendons hommage à tous les soldats français tombés sur le champ de guerre, notamment le huitième soldat tombé  au Mali et ailleurs dans le monde, a-t-il souligné.
Le Gouverneur de la Ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, dira  « «  la participation à  cette cérémonie augure à nous  un intérêt majeur pour la Guinée, parce que cette œuvre nous interpelle de mettre en place toute politique de conservation  de ce plan historique. Nous   pensons que les responsables de la Ville de Conakry   en rapport avec les chefs de quartiers  ne  ménageront tous les efforts  afin de préserver cet outil de référence.
L’histoire qui lie la France à la Guinée  ne date pas d’aujourd’hui. C’est pourquoi la France a toujours tendue la main à la Guinée et nous devons préservé ce cimetière tout en mettant en place tous les dispositifs de  nettoyage pour que cela soit reconnu dans l’histoire de notre pays,a-t-il conclu.
 
Capitaine Condé Thierno, président  de l’union nationale des anciens  combattants nous a livré aussi ses sentiments « nous sommes aujourd’hui à la journée mémoriale  de l’armistice ;c’est-à-dire à la mémoire  de tous les anciens combattants qui ont perdu la vie pendant la seconde guerre mondiale  de 1939 -1945,donc c’est avec compassion  que cette cérémonie se déroule comme une manière de rendre hommage à tous ces disparus par le biais de cette guerre » a-t-il déclaré. Plus loin, il a rappelé que, tout au début de la guerre  pour arrêter l’hémorragie du nombre de morts,   dès que les militaires Allemands ont attaqué l’armée française, le maréchal Pétain  qui représentait le gouvernement français s’est rendu aux adversaires Allemands, cela a privilégié les troupes Allemandes de prendre position tout en prenant Pétain comme leur Fidel collaborateur. A la même occasion, Charles De Gaule s’est dit qu’il est militaire et il allait se battre jusqu’au bout ; c’est pour cette raison qu’il est allé s’installé en grande Bretagne dans l’objectif de partir prendre les Africains du Congo Brazzaville jusqu’au Sénégal tout  en leur réunissant afin de pouvoir faire une force de frappe  de l’intérieur contre les troupes Allemandes qui leurs a d’ailleurs refouler  dans la guerre vers les année 1944. C’est ainsi que la France obtiendra   la victoire et Pétain fut arrêté et jugé par rapport au manque de patriotisme dont il se serait rendu coupable au cours de la guerre,a-t-il souligné.   

Daouda Yansané      
 

SHARE