Partager

Le premier ministre, chef du gouvernement Mohamed Saïd Fofana a entamé ce jeudi l’évaluation de trois ministres de son département. Il s’agit des Ministres de la Justice, garde des sceaux Me Cheick Sakho, celui des Travaux publics, Mohamed Traoré et le Ministre de l’enseignement pré universitaire et de l’éducation nationale Ibrahima Kourouma.

Les opérations sont supervisées par la cheffe de cabinet de Mohamed Saïd Fofana, Hadja MamaKassory Bangoura. Selon la cheffe de cabinet, l’évaluation est dicté par la volonté du président Alpha Conde de conférer à la lutte contre la corruption un éclat particulier. Aussi, promouvoir la bonne gouvernance. Ce qui est bien dit.
Seulement voilà, excepter le Ministre de la Justice, Me Cheick Sackho qui est nouveau puisqu’il est franco-guinéen, les autres Ministres que sont Mohamed Traore des TP et Ibrahima Kourouma de l’éducation nationale ont montré leur limite dans la gestion des affaires publiques.
A l’éducation par exemple, le département de Ibrahima Kourouma a été condamné en 2013 à payer solidairement avec une employée de la boite Hadja Kadiatou Fofana et le chef de cabinet Kelefa Diallo une somme de 1 milliard 775 millions de GNF escroques aux étudiants désireux de poursuivre leurs études à l’étranger.  Dans ce procès qui est toujours pendant devant les juridictions guinéennes, Kelefa Diallo et la conseillère chargée de mission du Ministre Ibrahima Kourouma ont comparu.
Au Travaux publics, a peine nomme, une affaire de surfacturation éclabousse le Ministre des Travaux publics, Mohamed Traore. Des ONG de défense des droits de l’homme ont d’ailleurs porte plainte contre  le Ministre Mohamed Traore, l’ancien ministre Bah Ousmane et l’ancien directeur des entretiens routiers, Benjamin Sandouno. Une correspondance a même été adressée au Premier Ministre et au président de la République. Pas de réaction pour le moment de la part des plus hautes autorités du pays.
Dans l’une comme dans l’autre affaire, les Ministres ne sont pas inquiétés. L’on se demande bien ce que cela va donner trois ans après son arrivée a la primature. wait and see comme le dit les Anglais.

Mohamed Soumah

Partager