Partager

Depuis des mois, la société Total représenté par son Directeur Général a porté plainte contre une trentaine de personne qui travaillaient au sein de l’entreprise au Tribunal de Première instance de Dixinn. Pour faux et usage de faux, faux en écritures de commerce et de banque, vol en réunion, abus de confiance, complicité et recel.

Dans l’examen du dossier, certaines personnes avaient été renvoyées par le tribunal pour délits non constitués. Ce qui n’a pas été du goût de la société Total qui a fait appel du jugement.
Et ce mardi aux environs de 13 heures, le dossier était en examen au Tribunal de Première instance de Dixinn par la présidente de la dite institution, Madame M’mah Soumah.
Les avocats de la défense visiblement remontés contre ce qu’ils ont appelé vice de procédure ont estimé qu’il n’est pas du rôle de la présidente de statuer à l’instant sur le dossier et pour cause. Le cas des personnes renvoyées pour délits non constitués doit être examiné d’abord. En outre, le dossier qui est très volumineux doit être mis à la disposition de tous les avocats partis au procès pour consultation.
Ce que la présidente du tribunal a trouvé normal. Elle a transmis le dossier à la chambre correctionnelle du Tribunal de Première instance de Dixinn. Cette chambre après examen va renvoyer le dossier au tribunal correctionnel de Dixinn pour que la procédure judiciaire démarre enfin.

Guineelive suit le dossier pour vous

 

Almamy Kalla CONTE
 

Partager