Accueil Actualité MAROC : une société civile en pleine mutation…

MAROC : une société civile en pleine mutation…

1
Partager

Dans le cadre de la 6è assemblée générale du PROJEG, Programme de Renforcement des capacités des Organisations de la société civile et de la Jeunesse Guinéenne qui s’est tenue récemment à Kindia, plusieurs nationalités  avaient effectué le déplacement.

Le directeur du REMAJEC, réseau marocain de la jeunesse et concertation du Maroc Abdellah Ahjam était de la partie. Il a fait un exposé dont Guineelive vous propose en intégralité.
Une vision concertée du  développement démocratique au Maroc axé sur la jeunesse.Une  dynamique  pluri-acteur qui rassemble des acteurs institutionnels et des associations marocaines et françaises.
Historique…

•    Lancé en 1999, le Programme Concerté Maroc
•    2002-2005: la 1ére phase (PCM1)
•    2006-2010: la 2éme phase, axée sur la jeunesse (PCM2).
•    2010-2013: la 3éme phase, suite de la phase 2 (PCM3).
•    Création du REMAJEC: décembre 2011
•    Avril 2014: clôture du PCM.
Les membres du PCM ont travaillé sur des thématiques tel que :
    La citoyenneté et l’accès aux droit
    L’économie sociale et solidaire
    L’éducation et l’animation socioculturelle
    L’insertion professionnelle des jeunes.
Lors du PCM3, les membres de la dynamique ont souligné l’importance de formaliser le consortium d’associations en réseau…
La Création du REMAJEC
Dans la continuité de la dynamique PCM, le REMAJEC a été créé le 04 décembre 2011 suite à :
    Une demande forte des organisations marocaines membres du PCM.
     Une ambition à perdurer la dynamique initiée par le PCM.
    Une approche Concertée et Pluri Acteurs
    Une volonté de créer un espace pour le renforcement des capacités
    Une volonté d’avoir une plateforme associative nationale, partenaire du Nord. Avec un développement des relations S-S
    La mission:
    
    Faire de la jeunesse un levier essentiel du développement humain, solidaire et démocratique, dans le cadre d’une approche concertée et pluri acteurs
    Les objectifs:

•    Constituer un espace de dialogue, de concertation et de réflexion des organisations de la société civile marocaines engagées sur les problématiques jeunesse ;
•    Promouvoir l’implication active et efficace des jeunes dans le développement territorial local et dans le processus de changement démocratique;
•    Accompagner et renforcer les capacités des organisations de la société civile membres du réseau pour influer sur les politiques publiques nationales ;
•    Etre une force de proposition, de veille et de plaidoyer au sujet des politiques publiques liées à la jeunesse;
•    Contribuer au développement du pays, en privilégiant l’approche participative et concertée dans le cadre de partenariats pluri-acteurs nationaux et internationaux équilibrés (N-S et S-S)
•     Les Priorités:
•    
A court terme :
•    Renforcement et structuration du Réseau
•     Renforcement des relations avec le Réseau et ses partenaires
moyen terme :
•    Contribution à la mise en œuvre de la stratégie du PCM
A long terme :
•     Opérationnalisation des choix stratégiques
•    Une réflexion permanente sur les outils et les moyens de pérennisation du réseau
•    Autonomisation du réseau
•    Les principaux chantiers
•    L’appui des jeunes à s’organiser dans le cadre des conseils des jeunes dans la perspective d’entendre leur voix par tous et inscrire leurs attentes dans les politiques nationales et dans les dispositifs de concertation à l’échelle nationale et territoriale
•         Renforcer l’ancrage territorial des actions menées par les membres en améliorant la mise en convergence des actions menées dans les territoires par les organisations de la société civile, les pouvoirs publics déconcentrés et les collectivités territoriales.
•     Renforcer les capacités collectives des acteurs de la société civile à agir et à contribuer à la mise en œuvre de politiques publiques en faveur de la jeunesse en appuyant la structuration et la professionnalisation de ses membres  
•    La feuille de route:

•    DAS 1: Renforcement de capacités
•        
•    Renforcement des capacités des jeunes pour une meilleures participation dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques jeunesse aussi bien sur la plan territorial que national ;
•     Développer Les habilités nécessaires aux jeunes garçons et filles pour accéder à des postes de responsabilités.
•    Renforcement de capacités des associations membres pour une meilleure prise en charge des jeunes pour devenir une force de proposition à même d’influencer les politiques publiques « jeunesse »
•    DAS 2: Gouvernance territoriale pluri-acteurs

•     Le renforcement de gouvernance impliquant tous les acteurs au niveau du territoire :
•    Le renforcement des processus de concertation et de prise de décision plus particulièrement sur les questions relatives à la jeunesse.
•    Promotion de tous les services relatifs à la mise en place d’espaces de débats publics
•    DAS 3: Plaidoyer
•    
•    Les actions relatives à la contribution du réseau dans l’élaboration ou l’amélioration des politiques publiques de la jeunesse.
•    
•    La contribution à l’opérationnalisation de la nouvelle constitution notamment les instances de démocratie participative prévues par la nouvelle constitution.
•    Les instances de gouvernance
•    Le conseil d’administration : composé de 13 membres élus pour une période de trois ans. .
•    
•    Soixante sept associations membres réparties entre les régions du Maroc : Nord, Orient, centre sud et sud.
                                       Guineelive

 

Partager