Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la vente de l’usine de Friguia colle vraiment à la peau du président de l’UFDG. Et puisque, le  criminelle revient toujours sur les lieux du crime, il ne cesse de parler de Friguia. Mais contrairement à la réalité des choses, Cellou a toujours soutenu qu’il n’était pas Premier Ministre au moment de la vente de l’usine.

Alors que la réalité est tout autre.
Guineelive vous propose le décret de nomination de Cellou comme Premier Ministre et celui de la privatisation de Friguia. Lisez plutôt.
Mamadou Cellou Diallo a été nommé au poste de  Premier Ministre par  décret  D/2004/081/PRG/SGG du 9 décembre 2004. Il sera destitué pour faute lourde le 30 avril 2006. Alors que la privatisation de FRIGUI S.A. et des actions de l’état  dans ACG (ALUMINA COMPANY OF GUINEE) est  intervenue  le 30 mars 2006 suivant le décret N° D/2006/007 PRG/SGG.
Le signataire du dit contrat de vente était bel et bien son ami Ahmed Tidiane Souaré, Ministre des Mines qui a été choisi bel et bien par Mamadou Cellou  Dalein Diallo, alors Premier Ministre, Chef de gouvernement.
Le président de l’UFDG voudrait t-il dire que le Ministre  des Mines a fait  tout seul cette privatisation   sans se référer  à son  chef hiérarchique qui  est  le Premier Ministre ?
Mamadou Cellou Diallo n’a-t-il pas déclaré que feu président général Lansana Conté demandait toujours à ses ministres qui le soumettait un dossier pour signature si c’était bon pour le pays ? A-t-il conseillé  au Général Lansana  Conté de prendre un acte aussi lourd de conséquence ?
Ce sont là entre autre des questions  et bien d’autres que le Président de l’UFDG devra répondre pour éclairer la lanterne des guinéens et de la communauté internationale sur  la vente de Friguia. Si il est vrai qu’il n’est en  rien dans cette affaire comme il le soutien.
Mais comme le général Lansana Conté n’est plus de ce monde pour apporter la contradiction, le président de l’UFDG peut continuer à mentir…

Mohamed Soumah

Partager