Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la seule chose dans la quelle le président Alpha Condé excelle c’est bien la confusion dans la gestion des affaires de l’Etat. Et pour tirer au clair la situation de leurs maisons démolies, les citoyens de Coyah se sont mobilisés mercredi pour barrer la route de Kindia durant de longues heures.

En cause, la promesse non tenue du président Alpha Condé qui avait annoncé 50 milliards de GNF pour faire face à la réparation des maisons démolies.
Aux dernières nouvelle, il y a eu plusieurs arrestations dans la nuit du mercredi à jeudi.
Ainsi pour la réalisation de la route de Coyah, il avait accepté que ça soit une voix. Et la société Chinoise qui réalise les travaux avait déguerpis plusieurs personnes le long de la route et les maisons furent  démolies. Ce qui avait soulevé un tollé général. Le président Alpha Condé qui avait compris les conséquences de la dite mesure a dépêché son Premier Ministre, Mohamed Saïd Fofana sur les lieux pour annoncer le déblocage de 50 milliards de GNF afin de dédommager ceux qui perdu leur maison. Le président Alpha Condé lui-même est allé à plusieurs reprises pour annoncer je cite « qu’on ne doit pas casser la maison de quelqu’un sans qu’il ne soit dédommager pour qu’il trouve une maison d’habitation ailleurs ». Le président guinéen va d’ailleurs plus loin jusqu’à menacer les gens sans dire de nom qui refuse de donner l’argent aux déguerpis de Coyah.Pas plus que la semaine dernière, Alpha Condé était encore à Coyah pour la pose de la première pierre du pont de Kaka. Il avait dit la même chose allant cette fois-ci jusqu’à dire que la route ne sera plus une voix mais 2×2 voix.
 Seulement voilà, de nos investigations à la banque centrale,  il ressort qu’il n y a aucune ligne budgétaire pour faire face à cette dépense de 50 milliards de GNF.
Du coté des plus hautes autorités de Coyah aussi, c’est le même constat. Selon nos sources, des personnes et familles considérées comme influentes ont été bel et bien dédommagés pour éviter que ces personnes ne soient la cause de la débâcle électorale du chef de l’Etat. Mais aussi éviter des pagailles dans la cité de Madame Coyah. « Aucun franc n’a été mis à la disposition des autorités de Coyah pour faire face au dédommagement des personnes déguerpies», confie un interlocuteur. Un autre ajoute « s’il est vrai que le gouvernement a dégagé 50 milliards pour dédommager les gens, nous n’avons pas encore vu cette somme », indique un autre.
Tantôt ; il oppose des Ministres, tantôt ce ont des Ministres  qui sont opposés aux hauts cadres des départements ministériels qui doivent en principe se référer aux Ministres. La subordination pour une bonne marche de l’administration avec la politique d’Autruche du président Alpha Condé n’est pas une réalité en Guinée.
C’est le cas au Ministère de la Communication par exemple où le Directeur général de la RTG, Yamoussa Sidibé,  la chef de cabinet Mariama Dubreka Camara et le Ministre Alhssane Makanèra Kakè sont montés les uns contre les autres.
Avec Alpha Condé, les guinéens verront de toutes les couleurs.

Mohamed Soumah

Partager