Partager

 Du 19 au 23 novembre 2014 se tiendra à Dakar, c’est au Sénégal les assises de l’UPF, union pour la presse francophone sous le thème « jeunes et medias : les défis du numérique ».
 En prélude à cette rencontre internationale, la section guinéenne de l’UPF est à pied d’œuvre pour préparer la rencontre.

Les membres étaient en réunion jeudi au siège de l’UPF.
Les débats étaient axés sur la correspondance que le secrétaire général de l’UPF Jean Kouchner a adressée aux différentes sections de l’institution à travers le monde. Il s’agit de l’essentiel qui n’est autre que le contenu des débats qui auront lieu à Dakar, a souligné le président de la section guinéenne, Naman Camara.
Aux membres du comité international « nous attendons de chacun de vous des propositions précises d’intervenants et de conférenciers, ou de thème de débat, autour de notre thème principal « jeunes et medias : les défis du numérique », pouvait t-on lire dans la correspondance de Jean Kouchner. Il invite par la même occasion, blogueurs, internautes à un retour d’expériences.
A cet effet, le secrétaire général de l’organisation Jean Kouchner invite les sections de l’UPF de faire parvenir à l’institution des propositions impérativement avant le 20 juin.
La délégation conduite par le président de l’organisation Dilami, du secrétaire général de l’organisation Jean Kouchner qui s’est rendu sur le terrain en compagnie de Hervé Deville, chargé de l’organisation matérielle a rencontré le président Macky  Sall. Le chef de l’Etat Sénégalais s’est non seulement heureux de voir son pays organiser cette rencontre des hommes de medias mais aussi et surtout il a promis d’apporter son soutien à l’organisation.
La section guinéenne qui prépare activement le thème qu’elle présentera  prendra donc part aux assisses de Dakar avec une forte délégation, rassure le président de la section guinéenne, Naman Camara.
Créer en 19992, la section guinéenne de l’UPF qui compte des dizaine de membre a élaboré une feuille de route avec à la clé la formation et le renforcement des capacités des journalistes. Actuellement, un projet de formation des journalistes  sur la couverture des débats parlementaires  en Guinée est à l’étude.
Une fois cette formation tenue, l’objectif sera de mettre sur pied  un réseau de journaliste parlementaire qui n’existe pas  pour le moment en Guinée à l’image des autres pays de la sous région.
   Créer en 1950 à Limoges, l’union internationale de la presse francophone reste la seule association francophone des journalistes qui regroupe plus de 3 mille journalistes, responsables et éditeurs à travers 110 pays dans le pays.
Elle a pour objectif principal, de développer toutes relations professionnelles entre les éditeurs, journalistes et responsables de la presse écrite et audiovisuelles. Et surtout de mener toute action d’entraide et de solidarité.

Almamy Kalla CONTE

Partager