Partager

Ce vendredi soir bien que la pluie soit au rendez vous, nombreux sont des fideles musulmans qui auront les yeux tournés vers le ciel pour scruter l’horizon de la lune qui annonce le début du mois saint de ramadan.

Ce mois bénit est source de pénitences sur fond de prières nocturnes pour implorer la grâce de Dieu afin qu’il repende sa grâce et sa miséricordieux sur les fideles musulmans. Seulement voila. En Guinée, ce mois s’annonce sous une austérité légendaire au pays du président Alpha Condé.  En effet, avec la fermeture des usines, sociétés et entreprises de la place, nombreux sont des guinéens qui sont au chômage. Pour ainsi dire, une proportion importante de guinéens tirent le diable par la queue. Et pour qui sait que le mois de ramadan est source de beaucoup de dépenses, il y a de quoi s’inquiéter.
En  ce vendredi saint, prières du venredi  et causeries des compatriotes du président Alpha Condé sont consacrées a implorer la grâce de Dieu pour plus de pain et surtout du riz, aliment de base des guinéens.
Dans les marchés, il faut dire que la rencontre entre le président Alpha Conde et les operateurs économiques n’a pas donné de résultats escomptés et pour cause. Le prix des denrées de première nécessité  a connu une légère augmentation.
En attenant, ce sont des recherches qui continuent. Si la lune est observée ce soir, le ramadan démarre demain samedi. A défaut, c’est dimanche et ce pour 29 ou 30 jours.
Pour l’heure, les marchés ne désemplissent pas avec des citoyens à la recherche de la pitance quotidienne.

Mohamed Soumah

Partager