Partager

Le richissime homme d’affaire guinéen en exil à Dakar depuis l’arrivée du président Alpha Condé aux affaires,  Mamadou Oury Diallo, connu sous le nom de Sadakaadji s’est lancé en politique.

Cette décision intervient  après sa brouille avec le président de l’UFDG, union des forces démocratiques de Guinée, Mamadou Cellou Diallo  dont il a été le principal bailleur lors de la présidentielle de 2010. Le M.S.D, Mouvement pour la Solidarité et le Développement du richissime lors de la cérémonie de baptême la semaine dernière, ses partisans ont lancé dans la foulée « Nous voulons faire la politique des mains propres »
 A propos, il faut dire que Diallo Sadakaadji  et ses alliés n’ont certes pas dit le nom du président de l’UFDG en parlant de la politique de main propre qu’il veule menée. Toutefois, la classe politique guinéenne, composée essentiellement d’anciens Ministres et Premiers Ministres n’a pas bonne presse. En première loge, l’ancien Premier Ministre du président général Lansana Conté, Mamadou Cellou Diallo qui est accusé à tort où à raison de se beurrer durant 12 ans dans les gouvernements successifs du général Conté. Ce qui lui aura permit d’avoir un trésor de guerre pour financer un parti politique.
Et pour qui sait que ce n’est plus le parfait amour entre Mamadou Oury Diallo, connu sous le nom de Sadakaadji et Mamadou Cello Diallo, il y a de quoi s’inquiéter sur les rapports tendus entre les deux hommes.
« Nous voulons faire la politique des mains propres ». Est-ce à dire que  Cellou n’a pas la main propre ? Difficile de répondre à la question. La seule certitude, c’est que l’origine de la richesse du président de l’UFDG est sujette à controverses.
L’avenir en dira un peu plus sur les relations entre les  deux hommes politiques qui se connaissent bien et qui ont des choses sans doute  en commun.

Mohamed Soumah

Partager