Home Actualité Général Sekouba Konaté aux abois : l’ancien président de la transition bientôt...

Général Sekouba Konaté aux abois : l’ancien président de la transition bientôt devant les juges ?

5
SHARE

Décidément, la sortie du très controversé président de la transition, général Sekouba Konaté a recueilli la désapprobation totale au sein de l’opinion guinéenne de plus en plus hostiles à cet homme considéré par des cadres de la banque centrale comme le plus  grand prédateur de toute l’histoire de la Guinée.

Lors de sa conférence de presse ce lundi, le Ministre de la justice, garde des sceaux, Me Cheick Sako a réagit par rapport à  cette sortie peu catholique de l’ancien président de la transition, général Sékouba Konaté. Pour rappel, Konaté avait déclaré avoir déposé une liste de présumés auteurs des massacres du stade du 28 septembre 2009 à la Cour Pénale internationale. Ce qui a provoqué l’ire des guinéens dans leur ensemble. Et bien, le Ministre de la Justice est sorti de sa réserve ce lundi pour condamner cette attitude. «J’ai été surpris de sa déclaration. Je ne m’y attendais pas du tout. Il a dit qu’il a une liste, qu’il l’a déposée à la CPI, c’est tant mieux », soupire le garde des sceaux. Avant d’ajouter « si cette liste a été adressée à qui de droit, la justice guinéenne entrera en sa possession ». Avant de poursuivre « si cette liste existe, elle sera transmise aux autorités judiciaires guinéennes. Il n’y pas à polémiquer. Les trois magistrats qui suivent le dossier sont des magistrats de valeur. Ils sont indépendants. Je veille à ce qu’ils aient les moyens nécessaires », rassure le garde des sceaux.
 Ce n’est pas tout car contrairement au général Sekouba Konate qui se dédouane dans cette affaire arguant qu’il était absent de Conakry le jour du massacre alors qu’il était Ministre de la défense nationale, Me Sakho est catégorique « toutes les personnes qui sont citées, quelles qu’elles soient, qu’elles soient civiles ou militaires, elles seront entendues. M. Sékouba Konaté est un citoyen, il a été président de la Transition. S’il l’a adressé à la CPI, c’est tant mieux, mais j’aurais préféré qu’il adresse la liste à la justice guinéenne qui doit dire le droit dans cette affaire.
Comme pour dire que Général Sekouba Konaté est donc averti.

Almamy Kalla CONTE

SHARE