Partager

La rencontre des 11 ministres de la santé de l’Afrique de l’ouest qui s’est ouverte en début de semaine  à Accras pour rechercher les voies et moyens de lutter contre la fièvre hémorragique Ebola a pris fin jeudi dans la capitale Ghanéenne.

A l’initiative de l’OMS, organisation mondiale de la sante, il était question de la solidarité agissante pour que cette maladie qui touche actuellement la Guinée, le Liberia et la Sierra Léone ne se propage pas dans la sous région.
A présent, il faut mobiliser  10 millions de dollars pour des actions concrètes dans le combat dans le cadre du plan d’action sous régionale. Outre des actions et mesures déjà prises dans le cadre de la riposte, un accent particulier a été mis sur la communication. Il y a aussi l’implication des leaders politiques, religieux et dignitaires religieux qu’il faut absolument réussir.
A présent, c’est la mobilisation de ce montant auprès des partenaires financiers qui pose problème.

Almamy Kalla CONTE

Partager