Partager

Les opérations de recensement biométrique des fonctionnaires, agents et contractuels de l’Etat se poursuivent au Ministère de la Fonction Publique, de la reforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration.

Seulement voilà, a y voir de près, nombreux sont des cadres du département qui affirment que c’est une sainte pagaille organisée par le Ministre Sékou Kourouma. A en croire deux d’entre eux, depuis 1985, Sékou Kourouma a été affecté au centre de formation du département. Et depuis cette date, il ronge les pouces dans ce service sans rien comprendre du commandement et de la gestion des affaires. C’est seulement à l’arrivée du président Alpha Condé qu’il a été bombardé à la reforme et modernisation de la fonction publique puis Ministre de la Fonction Publique, de la reforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration.
Bref, pour les cadres du ministère, c’est l’incurie qui entoure la gestion du recensement biométrique des fonctionnaires, agents et contractuels de l’Etat.
A ce jour, plus de 2000 personnes n’ont pu être enrôlés. La cause ? on dit que leur nom ne figure pas sur la liste des données de base du système d’enrôlement alors que ces derniers ont toutes les preuves avec des documents à l’appui qu’ils sont bien des fonctionnaires recrutés par l’Etat guinéen. Parmi ces personnes, il y a de nombreux enseignants aussi bien du secondaire que de l’enseignement supérieur, confie à Guineelive un cadre du département.
Et si plus de 2000 personnes devraient être mises à la touche à cause du fait de l’incompétence du Ministre, il y a de quoi s’inquiéter pour l’ouverture prochaine des écoles et universités, confie la même source.
En attendant, le Ministre colmate les brèches pour faire admettre que tout se passe bien dans les opérations. Mais jusqu’à quand ?

Ousmane Cissé

Partager