Partager

Les travailleurs de la sotelgui, société des télécommunications de Guinée sont dans la rue depuis le matin de ce jeudi. Pour réclamer 12 mois d’arriérés de salaire et la relance de l’entreprise.

Ils voulaient aller à la présidence de la république pour rencontre le chef de l’Etat, pas moyens. Alors, ils ont battu le pavé dans la presqu’ile du Kaloum. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que il n’était pas  bien d’être à la place du président Alpha Condé. Des mots je cite comme « Alpha Condé zéro, Alpha Condé menteur, Oyé Guilavogui zéro » ont été scandé jusqu’à 15 h,  heure locale.
 Dans cette manifestation, des mots pas du tout catholiques ont été proféré à l’endroit du chef de l’Etat dans presque tous les quartiers de la commune de Kaloum, a constaté Guineelive sur place.
C’est justement ce qui a irrité les proches du pouvoir. Et vers 14 h, des gendarmes dans des pick-up ont commencé à sillonner aussi les quartiers de la capitale administrative pour dissuader sans doute ceux qui tenaient des propos injurieux à l’endroit du chef de l’Etat.
A 15h, les manifestants étaient fatigués et le nombre diminuait petit à petit. Le mois saint de ramadan et autres problèmes de véhicules pour quitter la ville étaient sans doute pour quelque chose, selon certains travailleurs de la sotelgui.
A propos de la guinéenne d’entreprise, il faut dire que le président Alpha Condé avait annoncé depuis 2011 la somme de 50 millions de dollars pour relancer l’entreprise. Et depuis, plus rien. Ce que les travailleurs considèrent comme un mensonge d’Etat. Il y a quelques jours, le Ministre des Postes et Télécommunications avait aussi annoncé la privatisation de l’entreprise et le dédommagement des travailleurs. Ce qui tarde à venir aussi.
Autant de choses qui ont révolté plus d’un au sein des travailleurs. A préciser que les travailleurs de la sotelgui sont au nombre de 1608 travailleurs repartis sur toute l’étendue du territoire national.

Naby Camara

Partager