Partager

Les travailleurs de la SOTELGUI, société des télécommunications de Guinée pour la zone spéciale de Conakry, appelés  lundi à prendre leur argent à la paierie centrale du trésor public n’ont pas effectué le déplacement.

Ils refusent de prendre les indemnités  de départ au motif que le syndicat des travailleurs de la sotelgui n’avaient pas été associés dans les discussions.
Mieux, l’Etat est soupçonné par les travailleurs de vouloir se débarrasser d’eux une fois qu’ils prennent l’argent qui ne représente que des miettes à leurs yeux.
De son coté, l’Etat ne semble pas être prêt  pour abandonner sa fuite en avant. Hier mardi, un communiqué signé conjointement par le Ministre des Postes et Télécommunications, Oyé Guilavogui et par le Ministre de l’enseignement professionnelle, porte parole du gouvernement, Albert Damantang Camara appelait les travailleurs de la sotelgui dans les 33 préfectures du pays à bien vouloir se rendre dans leur poste de travail. Puisque le lundi 20 juillet, le paiement de leur indemnité de départ va commencer, selon un calendrier qui commence par la zone de Kindia.  Le processus de règlement  selon le communiqué va s’achever par la région administrative de N’zérékoré.
Il reste maintenant à savoir si les travailleurs du pays profond prendront eux leur argent.
Pour l’heure, gouvernement et syndicat des travailleurs de la SOTELGUI  au nombre de 1608 campent chacun sur sa position. Mais jusqu’à quand ?

Ousmane Cissé

Partager