Partager

CONAKRY, le 30 juillet 2014 –L’UNICEF a appris avec consternation la tragédie survenue suite à une bousculade sur la plage de Taouyah à Conakry, le 29 juillet 2014.

A ce jour, ce drame national qui a coûté la vie à des dizaines de jeunes, dont une majorité d’enfants,  afflige la Guinée dans son ensemble. De nombreux autres enfants sont en outre blessés et profondément traumatisés.
Au nom de toute la famille UNICEF ainsi qu’en mon nom personnel, j’exprime ma profonde compassion. En ce moment de grande tristesse, nous avons une pensée spéciale à l’endroit des nombreuses familles éplorées, auxquelles nous présentons nos sincères condoléances  et notre solidarité.
L’UNICEF, dans le cadre de son mandat, œuvre pour la promotion et le respect des droits de l’enfant. J’en appelle donc à la responsabilité de tous et de chacun pour éviter à l’avenir de pareils drames, notamment à l’occasion des fêtes, cérémonies et autres manifestations de réjouissance.
Cet appel est d’autant plus opportun qu’il y a à peine 7 mois, un autre drame avait endeuillé la Guinée et causé la mort de dizaines de jeunes et enfants dans une autre plage de Conakry, lors d’un concert de fin d’année. L’UNICEF n’a aucun doute que les autorités politiques et juridiques de la Guinée feront en sorte que la lumière soit faite sur cette nouvelle tragédie.
L’UNICEF continuera à porter tout son soutien au gouvernement et à la société civile pour que les enfants de Guinée naissent, grandissent et soient éduqués dans un environnement sain, sécurisé et propice à leur avenir.

Que les âmes de nos disparus reposent en paix et que Dieu le Tout Puissant les accueille dans son paradis éternel.

 

 

Le Représentant de l’UNICEF en Guinée,

Dr. Mohamed Ag Ayoya

 

 

Partager