Partager

Comme annoncé dans notre précédente édition, le Roi du Maroc, sa majesté Mohamed VI a soufflé le 31 juillet le 15è anniversaire de son intronisation. Avec son dynamisme inspiré par sa jeunesse, Mohamed VI entend imprimer une nouvelle dynamique au Maroc. Lisez plutôt ses engagements rapportés par la presse Marocaine dont Guineelive vous propose.

Le Roi Mohammed VI: Le Maroc s’apprête à mettre en place la régionalisation avancée dans toutes les régions du Royaume

 Le Roi Mohammed VI a annoncé, mercredi, que le Maroc s’apprête à mettre en place la régionalisation avancée dans les différentes régions du Royaume, avec, en tête, les provinces du Sud.
   « Nous nous apprêtons à mettre en place la régionalisation avancée dans les différentes régions du Royaume, avec, en tête, nos provinces du Sud », a indiqué SM le Roi dans un discours à la Nation, à l’occasion du 15ème anniversaire de l’intronisation du Souverain.
   Cette régionalisation, a souligné le Souverain, est de nature à permettre de respecter les spécificités régionales et favoriser une gestion démocratique, par les populations de la région, de leurs affaires locales, dans le cadre du Maroc unifié des régions.
   A cet égard, le Souverain a réitéré l’attachement à l’initiative de conférer aux provinces du Sud un statut d’autonomie, « initiative dont le Conseil de Sécurité a, dans sa dernière résolution, souligné une nouvelle fois le sérieux et la crédibilité ».
    SM le Roi a souligné Sa détermination à poursuivre l’élan de développement dans cette région pour ne pas hypothéquer son avenir.
   « Nous n’hypothéquerons pas l’avenir de la région, mais nous y poursuivrons plutôt les chantiers de développement et de modernisation, surtout en allant de l’avant dans la mise en œuvre du modèle de développement de nos provinces du sud », a dit le Souverain, expliquant que cette œuvre aura pour base une « approche participative », « une bonne gouvernance et de projets cohérents et multidimensionnels, ayant vocation à réaliser le développement intégré ».
   Tout en réaffirmant que la question du Sahara est la cause de tous les Marocains et « une responsabilité qui nous engage tous », le Souverain a appelé de nouveau à faire preuve encore et toujours de vigilance et de mobilisation collective et à engager les initiatives nécessaires pour anticiper les manœuvres des adversaires.
   Pour le souverain, « il n’est plus de mise d’attendre ou de compter sur l’autre, ou encore de s’en tenir à de simples réactions ».
« Nous veillons aussi à ce que toutes les forces vives du pays continuent à s’impliquer dans la défense des intérêts supérieurs de la Nation, avec au premier chef, l’intégrité territoriale qui reste la priorité des priorités », a ajouté le Souverain.

 Le Roi du Maroc réitère l’engagement du Maroc à adopter à l’égard de l’Afrique une politique fondée sur l’exploitation commune des richesses et le renforcement de la coopération économique
Le Roi Mohammed VI a réitéré, mercredi, l’engagement du Maroc à adopter à l’égard des pays africains frères une politique harmonieuse et cohérente, fondée sur l’exploitation commune des richesses, la promotion du développement humain et le renforcement de la coopération économique.
   Cette orientation s’illustre à travers les visites que le Souverain effectue dans un certain nombre de pays africains frères et la portée et la qualité des conventions qui ont été signées à cette occasion, et qui constituent le fondement d’un modèle privilégié de partenariat Sud-Sud, « que Nous voulons solidaire et efficient », a dit SM le Roi dans un discours  à l’occasion de la fête du Trône, marquant cette année le 15è anniversaire de l’Intronisation du Souverain.
   le Roi a, par ailleurs, renouvelé l’engagement du Royaume en faveur de la coopération tripartite et multilatérale et pour des partenariats équilibrés et mutuellement bénéfiques avec les pays du Nord.
   Le Souverain S’est dit « profondément convaincu » que l’Afrique est apte à réaliser son essor, affirmant cependant que « cet objectif ne pourra être atteint que si le continent compte sur ses enfants et sur ses ressources propres ».
   « Ici, Je tiens à réaffirmer ce que J’ai dit à Abidjan : l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique », a dit Sa Majesté le Roi.
  Le souverain Marocain a toutefois souligné que l’orientation du Royaume en faveur de l’Afrique ne se fera pas au détriment des relations de partenariat qui unissent le Maroc à ses partenaires internationaux, précisant qu’elle ouvre, plutôt, des perspectives plus larges au partenariat entre les Etats du Nord et les pays du Su?d.?
   Par ailleurs, SM le Roi a réitéré son appel pour une riposte collective aux organisations terroristes et ce, face à la multiplication des menaces sécuritaires, notamment dans la région du Sahel et du Sahara.
   « Nous appelons de nouveau à une riposte collective aux organisations terroristes, qui trouvent un allié dans les bandes séparatistes et les hordes pratiquant la traite des humains et le trafic d’armes et de narcotiques, en raison de l’imbrication de leurs intérêts respectifs », a dit le Souverain, soulignant  que ces organisations terroristes « constituent assurément la plus grande menace pour la sécurité régionale et internationale ».
 Le Roi Mohammed VI réitère Son soutien à toutes les initiatives internationales constructives visant à trouver une solution à la question palestinienne

 Le Roi Mohammed VI a réitéré, mercredi, Son soutien à toutes les initiatives internationales constructives visant à parvenir à une solution juste et durable à la question palestinienne.
   Nous réitérons notre soutien à toutes les initiatives internationales constructives pour parvenir à une paix juste et durable , à la question palestinienne, sur la base de  la solution des deux Etats , a indiqué le Souverain dans un Discours adressé mercredi à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône.
     SM le Roi a affirmé que le Maroc, solidaire avec le peuple palestinien, renouvelle sa condamnation  énergique  de l’agression israélienne  inique  dans la bande de Gaza, rappelant que la solidarité concrète du Maroc avec le peuple palestinien frère s’est manifestée par la promptitude du Royaume à apporter son soutien aux Palestiniens victimes de l’agression israélienne contre Gaza.
     Nous avons été parmi les premiers à apporter un soutien matériel aux victimes de cette agression. Nous avons également ouvert les hôpitaux marocains aux blessés et aux malades parmi ces victimes pour aider à soulager leurs souffrances dans une conjoncture aussi délicate , a indiqué SM le Roi.
     Assumant Sa mission suprême dans la défense de la ville sainte d’Al-Qods Al-Charif et en Sa qualité de président du Comité Al-Qods, le Souverain a indiqué avoir œuvré pour que ce Comité adopte, à l’occasion de la tenue de sa vingtième session à Marrakech, des recommandations fortes visant à soutenir les négociations de paix et à préserver l’identité spirituelle et civilisationnelle de la ville sainte contre les violations israéliennes illégitimes.
    Par ailleurs, a rappelé SM le Roi, cette session a connu l’adoption du Plan d’action stratégique quinquennal de l’Agence Bait Mal Al-Qods pour soutenir les secteurs vitaux à travers des projets rigoureux dans leur programmation et leurs moyens de financement.
    De même et pour soutenir la résistance de   nos frères Maqdisis  sur leur terre, le Souverain a affirmé veiller à ce que l’Agence poursuive ses actions sur le terrain, en leur apportant le soutien direct et concret qui leur est nécessaire et en répondant à leurs besoins pressants.
     Evoquant la situation dans le monde arabe que le Souverain a qualifiée de  désastreuse , de  désolante   et de  profondément inquiétante , SM le Roi a souligné que cette situation constitue  un terreau fertile pour les forces d’extrémisme et de terrorisme les plus violentes et les plus menaçantes pour la sécurité de nos pays, voire pour la sécurité et la stabilité dans le monde .
     SM le Roi a affirmé, dans ce contexte, que le monde arabe a le plus grand besoin, aujourd’hui, d’un système arabe cohérent, économiquement intégré, politiquement unifié et harmonieux; un système qui puisse transformer le monde arabe en pôle géopolitique pesant de son poids réel sur les relations internationales et apte à défendre les causes arabes cruciales.
     Le Souverain s’est par ailleurs félicité de l’excellence des relations du Maroc avec les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG).
      Les liens de fraternité et d’entente qui nous unissent à Nos Frères les dirigeants des Etats du Conseil de Coopération du Golfe, et le partenariat privilégié qui lie nos pays frères, sont autant de motifs de fierté pour Nous , s’est réjoui le Souverain.
 Le Souverain marocain  réaffirme Sa détermination à construire une Union maghrébine forte prenant appui sur des relations bilatérales solides et des projets économiques inclusifs

Le Roi Mohammed VI a réaffirmé Sa détermination à construire une Union maghrébine forte prenant appui sur des relations bilatérales solides et des projets économiques inclusifs, relevant que la situation a atteint un seuil que le citoyen maghrébin ne comprend ni n’accepte.
    « Sur le plan maghrébin, Nous réaffirmons Notre détermination à construire une Union forte prenant appui sur des relations bilatérales solides et des projets économiques inclusifs », a souligné SM le Roi dans un discours adressé, mercredi, à la Nation à l’occasion du 15eme anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres.
    SM le Roi qui s’est dit « convaincu que le désaccord n’est pas une fatalité incontournable, c’est même quelque chose de normal dans tous les regroupements », a cité comme exemple l’Union européenne qui « a toujours connu des différends entre ses membres, mais sans que ces divergences ne finissent en rupture ». « Or ce qui est regrettable, a relevé le Souverain, c’est de persister à entretenir le désaccord pour enrayer la marche de l’Union maghrébine ».
   Le Souverain a indiqué que quelle que soit la portée de ce différend, cela ne saurait justifier par exemple la persistance de la fermeture des frontières, notant que la situation a atteint un seuil que le citoyen maghrébin ne comprend ni n’accepte.
    SM le Roi a rappelé que le Maroc n’a cessé d’appeler, depuis plus de six ans, à la recherche d’une issue à cette « situation étrange », précisant que toutes les initiatives marocaines responsables se heurtent à « une intransigeance et un refus systématique, qui vont à contre-courant de la logique de l’Histoire et de la légalité, et qui contreviennent aux droits de nos peuples en matière d’échange et d’interaction humaine et d’ouverture économique ».

 Le Roi du Maroc  déterminé à consolider le modèle « original » du Maroc en matière de gestion de la chose religieuse

 Le Roi Mohammed VI a souligné Sa détermination à consolider le modèle « original » du Maroc en matière de gestion de la chose religieuse, consacrant « un paradigme » qui a pour vocation de « prémunir le citoyen et la société contre les démons de l’extrémisme, du repli sur soi et de l’ignorance ».
   Dans un discours adressé mercredi à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône, SM le Roi a assuré que Son action pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens « n’a d’égale que Notre volonté de garantir leur sécurité spirituelle et de consolider le modèle marocain en matière de gestion de la chose religieuse », rappelant que « ce modèle original, fondé sur la Commanderie des croyants qui en est la référence, et sur le rite Malékite, est le produit des réformes profondes que Nous avons menées au cours des quinze dernières années, pour assurer la mise à niveau et l’encadrement du champ religieux ».
    « C’est un paradigme qui a pour vocation de prémunir le citoyen et la société contre les démons de l’extrémisme, du repli sur soi et de l’ignorance », a relevé le Souverain qui a insisté dans ce sens sur l’impératif de  « protéger les mosquées de toute instrumentalisation, d’autant plus que ce sont des espaces de culte, d’orientation, de guidance et d’alphabétisation ».
   Pour SM le Roi, il s’agit là précisément de l’objectif de la Charte des Oulémas de 2008, telle que renforcée par « le plan de soutien » pour l’encadrement religieux local, dont le Souverain avait donné le coup d’envoi récemment, et qui est assuré par plus de 1300 « Imams-Morchides » officiant dans toutes les régions du Royaume.
    Ce modèle, a ajouté Sa Majesté le Roi, repose également sur la volonté de dispenser une formation scientifique et religieuse éclairée qui « doit être imprégnée des valeurs prônant la modération, le juste milieu et la préservation des constantes islamiques, parallèlement et en concomitance avec l’effort imaginatif de l’Ijtihad et l’ouverture d’esprit », car il s’agit de « veiller à une parfaite concordance entre notre sainte religion et nos choix nationaux, ainsi que les impératifs des temps modernes ».
    « Voilà pourquoi le modèle marocain de gestion des affaires religieuses est apprécié à sa juste valeur et fait l’objet d’un intérêt soutenu aux niveaux continental et international », a expliqué le Souverain qui tient à ce que l’expérience marocaine puisse être mise à la disposition des pays frères qui « partagent avec le Maroc l’attachement aux mêmes principes et valeurs spirituels, et qui ont exprimé le souhait de bénéficier du modèle marocain, comme c’est le cas pour la coopération en matière de formation des Imams ».

 

Partager