Home Actualité Drame de Taouyah : quatre personnes aux arrêts et soumises aux interrogatoires...

Drame de Taouyah : quatre personnes aux arrêts et soumises aux interrogatoires musclées

4
SHARE

Après le drame de la plage de Rogbane dans le quartier de Taouyah, commune de Ratoma, l’heure est désormais aux interrogations.

Le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara ayant interdit la tenue des concerts au niveau des plages depuis le 24 avril dernier, c’est le chef de quartier de Taouyah, le directeur général de l’agence guinéenne de spectacle Malick Kebe, Moussa Mbaye et un de ses amis de la structure de production Mœurs Libre Prod, organisatrice de l’événement qui sont désormais visés par les enquêtes.
Selon nos informations, les quatre personnes ont été entendues par la police puis par la gendarmerie. Et dans les prochains jours, on saura si les quatre personnes sauront traduites devant les juridictions compétentes. Les quatre personnes sont actuellement gardées dans un lieu tenu secret.
Toutefois, les analystes et leaders d’opinion ne partagent pas cette vision des choses du gouvernement. Pour eux, il y a 7 mois, un drame similaire s’est produit avec une vingtaine de mort. Le président Alpha Conde et son gouvernement ont annoncé des mesures et ont promis de faire des enquêtes. 7 mois après, rien n’a filtré des enquêtes promises. Plutôt, les mêmes causes qui ont produit les mêmes effets. La Guinée a été au contraire une fois endeuillée avec 33 morts et plusieurs centaines de blessés.
A quoi servent donc les promesses du président Alpha Condé ?

Mohamed Soumah

SHARE