Partager

En Guinée, rien ne va pour ainsi dire, selon en tout cas de nombreux observateurs. La sécurité des personnes et de leurs biens est loin d’être assurée par les pouvoirs publics malgré les déclarations et autres assurances  du chef de l’Etat guinéen.

Ce n’est pas seulement à Conakry où il y a des problèmes, notamment avec le drame de la plage de Taouyah. Dans le pays profond, les citoyens ne sont  pas rassurés par rapport à leur sécurité. Ainsi il y a deux nuits, des hommes puissamment armés se sont attaqués à deux voitures de transports dont un Renault et un mini bus. Les deux voitures quittaient Kissidougou en partance pour Kankan. Les passagers ont été mis au respect et les biens emportés. Sur le plan financier, les coupeurs de route ont emporté selon nos informations plus de 12 millions de GNF, des habits destinés à  la vente et personnel, des téléphones portables et d’autres biens précieux. Avant de disparaitre dans la nature dans la plus grande tranquillité.
 C’est au petit matin du jeudi que la gendarmerie de Kissidougou est venue pour constater les dégâts. Le médecin après la mort, affirment certaines victimes du braquage.

Ousmane Cissé

Partager