Partager

Le président Alpha Condé a convié ses pairs de la Sierra Léone, du Liberia et de la Cote d’ivoire à un sommet à Conakry sur la fièvre hémorragique Ebola qui avait pris une vitesse de croisière dans son évolution.

Et juste après ce sommet, la présidente du Liberia, Ellen Johnson Searleaf et le président de la  Sierra Léone, Ernest Bai Koromah vu la propagation de la fièvre hémorragique à virus Ebola ont renoncé au sommet Afrique/Etat-unis qui démarre ce lundi à Washington et pour trois jours.Quand au président Alpha Condé, il a effectué le déplacement pour le sommet des Etats Unis alors que son pays est l’épicentre de Ebola dans la sous région.Difficile de dire ce que Alpha Condé va obtenir au sommet Afrique/Etats-Unis, la seule certitude, c’est que Barack Obama selon le protocole n’aura pas de discussions bilatérales avec la cinquantaine de chef d’Etat américain.

Par ailleurs, les discussions porteront sur l’Afrique en générale et non les pays pris individuellement même si la modification de la constitution dans certains pays africains et la mal gouvernance seront au menu des débats.

En attendant au niveau du Ministère de la Santé, rien ne profile à l’horizon en ce qui concerne en tout cas le volet communication.

Quand au pays, il faut dire que son évolution est lié à la présence du président Alpha Condé en Guinée. Dès qu’il quitte le pays, la Guinée est paralysée et les bureaux de l’Administration publique sont paralysés.

Aucune initiative encore moins prise de position d’un Ministre, fut-il le Premier Ministre Mohamed Saïd Fofana.

C’est Alpha Condé qui décide de tout ou rien. Pauvre Guinée.

 

Ousmane Cissé

 

 

Partager