Home Actualité Lansana Béa Diallo, député belge: « L’opposition en Guinée n’est pas constructive...

Lansana Béa Diallo, député belge: « L’opposition en Guinée n’est pas constructive »

1
SHARE

Au cours de la conférence de presse qu’il a animé pour annoncer le don de matériel  médical pour contrer le virus Ebola, le député Belgo-guinéen et ancien champion de boxe a parlé de sa vision de la Guinée, notamment dans les domaines politiques et l’hygiène de la ville de Conakry.

«  On me reproche souvent de ne rien fait pour mon village et j’ai toujours dit aux gens que mon souci est d’aider la Guinée, en le faisant, j’ai aidé mon village. Aujourd’hui, je me rends compte que tout ce que nous essayons de mettre en place et tout ce qui a été mis en place a été aliéné par des gens qui ont gouverné ce pays. Ils ont profité de tout un système et aujourd’hui, ils ont affamé la population. Toutes les années que je suis venu en Guinée, j’ai fait le même constat. Tous les guinéens dépendent des autres. Ceux qui sont au pouvoir et qui gèrent les ministères et ceux qui gèrent des entreprises, les autres viennent les attendre du matin au soir pour pouvoir trouver de quoi à manger… » A déclaré honorable Lansana Béa Diallo dans un ton d’amertume. Evoquant l’insalubrité de la capitale Conakry, le conférencier dira : « C’est une capitale dégoutante, tellement salle et à chaque fois que je suis revenu,  j’ai trouvé les mêmes tas d’ordures au même endroit ou plus. J’ai même honte de venir parfois avec des gens à Conakry. Autant je suis fier de mon pays la Guinée, autant je suis déçu de la saleté de sa capitale et aussi de la gestion de la propreté de Conakry… » Dans son clin d’œil à la classe politique, le parlementaire Belgo-guinéen fait son constat en ces termes : « Ce n’est pas en étant violent qu’on peut changer les choses. Mais, je crois que la résistance doit ce faire d’une manière constructive. On doit aussi encourager si le gouvernement fait du bon travail. Il ne faut pas toujours être là pour faire des critiques dans l’envie de changer le président ou les ministres. Ce n’est pas ce va changer les choses. Il faut que l’opposition fasse un jeu constructif pour sortir le pays de ce pays en faisant aussi des critiques constructives. Pour l’instant, et  pour moi, cette opposition en Guinée n’est constructive »

Lutte contre le virus Ebola: Béa Diallo veut mettre ‘’K.O’’ le virus Ebola

Depuis quelques mois, le virus hémorragique Ebola sévit en Guinée et se propage dans certains limitrophes causant sur son passages assez de morts. C’est pour apporter son soutien à la lutte contre la maladie que le député belgo-guinéen et ancien boxeur Lansana Béa Diallo en collaboration avec l’ONG  Mag Force international s’apprête à faire un don de matériel médical et sanitaire  au comité interministériel de riposte au virus Ebola.

Cette annonce a été faite au cours d’un point de presse tenue la semaine dernière. Dans son introduction, le donateur s’est félicité de la grande mobilisation de la communauté guinéenne dans sa généralité. « Nous n’allons pas commencer à parler d’une communauté spécifique, Peul, Malinké ou Soussou… Mais il y a eu tous les Guinéens qui se sont mobilisés contre le virus. Cela est  déjà une belle victoire. La deuxième victoire est que des ministres belges sont venus aussi nous  soutenir, notamment Laurette ONKELINX, ministre belge des Affaires sociales et de la Santé publique. Il y a eu la présence de Dr. Ousmane Sylla, Ambassadeur de la Guinée auprès des pays du Benelux et de l’Union Européenne. Symboliquement, c’est quelque chose de très fort » a déclaré l’honorable Béa Diallo. Il a renchérit en soutenant que l’objectif du geste n’est pas que l’argent qui a été  collecté qui va changer la problématique de la fièvre Ebola en Guinée. A la question de savoir le message qui pourrait accompagner le geste, notre interlocuteur a confié  qu’il consiste à  dire qu’il faut pouvoir se mobiliser ensemble pour défendre des causes qui touchent la Guinée, tout simplement. Pas qui touchent spécifiquement une ethnie,  mais qui touchent les Guinéen dans l’ensemble. Et cette maladie, qui est la fièvre Ebola, touche tous les Guinéens. Donc on ne peut pas se diviser, avec cette maladie, on doit se rassembler. Evoquant les circonstances de collecte de fonds et de matériels, objets de don, Béa Diallo martèle qu’il  y a eu beaucoup de Guinéens, il y eu aussi des non guinéens qui sont venus soutenir la cause, y compris des belges. Mais au-delà de tout, ce qui a été vraiment super, c’est qu’il y a eu beaucoup d’artistes qui sont venus bénévolement, notamment deux artistes congolais et sénégalais. En outre, ce don est contenu dans un conteneur avec des kits pour des médecins et d’autres objets pour des personnes atteintes de la maladie.

 Aly Badara Condé

SHARE