Partager

Comme annoncé dans nos précédentes éditions, le président guinéen a animé cet après-midi une conférence de presse au palais Sekhoutoureah.

Mais en réalité de la conférence de presse, il n’en n’était rien puisque une dizaine de journalistes seulement ont posé des questions. Pour le reste, c’est le président qui a parlé. Tout d’abord, il est longuement revenu sur le sommet des Etats Unis. Puis la fièvre hémorragique Ebola.
A la question d’un confrère sur les modifications de la constitution qui était aussi au centre des débats au sommet des Etats Unis, Alpha Condé a déclaré que ce n’est pas 2015 qui  l’intéresse mais plutôt la Guinée dans 40 ans. Avant d’ajouter’’ pour le moment, ce problème ne se pose pas en Guinée. Le moment venu, on en  parlera’’, a souligné Alpha Condé.
Plus de trente minutes durant, Alpha Condé contournait la question. Et puisque 2014 sera dominé par la fièvre Ebola, il faut donc attendre 2015, année électorale pour voir ce qui va se passer.

Partager