Partager

La préfecture de N’zérékoré, située à plus de 1000 km de Conakry  se trouve au moment même où nous allions sous presse sous de tirs nourris des forces de défense et de sécurité. Les autorités du gouvernorat et de la préfecture en ont décidé ainsi, a rapporté un citoyen de la ville.

Pour rappel, le gouvernement guinéen, les  autorités sanitaires et partenaires au développement ont décidé de la pulvérisation des marchés de la ville. Mais l’information n’est pas passée, selon nos sources. Ce qui a poussé les citoyens à se fermer boutiques et magasins et les jeunes à lapider les agents qui étaient chargés de pulvériser la localité.
Le mouvement s’agrandissant avec de plus en plus de personne, l’ordre a été donné aux militaires et aux gendarmes ont investie la ville avant de passer à la vitesse supérieure. Ils tiraient à balles réelles dans presque tous les sens.

Notre source qui se trouvait sous le lit au moment où il parlait a  indiqué que la situation est loin d’être à la normale dans la ville  avec des militaires qui pourchassent des citoyens jusque dans les concessions.

Guineelive suit pour vous

Partager