Home Actualité Comptes et mécomptes de la Féguifoot : Là où le cabinet Lombona...

Comptes et mécomptes de la Féguifoot : Là où le cabinet Lombona s’est planté…

5
SHARE

La 11ème  Assemblée générale ordinaire de la Fédération guinéenne de football s’est tenue le 25 octobre 2013 au Palais du peuple sur fond de division et de contestation. Quelque soixante membres statutaires de l’association ont signé à cette occasion un mémorandum pour relever ce qu’ils considèrent comme de graves dysfonctionnements dans la gestion de l’actuel Comité exécutif.

Dans leur mémorandum, les congressistes contestataires ont formulé un certain nombre de recommandations dont entre autres : l’audit de l’ensemble des comptes annuels (pas seulement les fonds de la FIFA) ; la désignation de la société d’audit par l’Assemblée générale ; l’audit des états financiers annuels présentés par l’organe exécutif ; la production par le Comité exécutif des rapports financiers des exercices 2011, 2012, y compris les annexes en la matière. Malheureusement,  ce mémorandum n’a pas pu être lu devant l’Assemblée générale, pour cause de divergences entre congressistes. Il s’est raconté que certains membres statutaires auraient reçu de l’argent pour voter mécaniquement contre toute forme de contestation des différents rapports présentés par le Comité exécutif.

Et fait grave : c’est à quelques jours  seulement de l’Assemblée, que Salifou Camara et ses proches ‘’collaborateurs’’ auraient engagé  le cabinet d’audit Lombona, sans appel d’offres (gré à gré), pour faire  l’audit  des comptes  de l’institution dans une période bien déterminée (du 20 août  2011 au 30 juin 2013). Seulement voilà, l’évaluation  du rapport  présenté à l’Assemblée générale  souffrait de beaucoup de lacunes rédhibitoires. Des sources indiquent que la commission des finances n’aurait jamais eu à travailler  avec le cabinet Lombona.  

Voici quelques montants qui feraient  dire que le cabinet Lombona serait passé à côté de son travail : l’encaissement des ressources de plus de 26.844.303.891 et les décaissements de plus de 26.587.683.997 ont été exécutés sans approbation de l’organe de délibération. Le solde ou encaisse théorique  devrait effectivement être 256.619.894 GNF. Mais curieusement, le solde ou encaisse physique à la date du 30 juin 2013, à la SGBG, était  de 23.334.843 GNF. Comptes euros, solde créditeur   4960. 12 x 9 000 fg= 38346300
Comptes dollars, solde créditeur 53 98.94x 7000 fg= 37771580. Le total soldes créditeurs= 76 117880. Le solde débiteur est de 52783037.  Le solde réel de trésorerie est la différence entre les soldes créditeurs et le solde débiteur : 76 117880-52783037= 23334843. Ce qui, à en croire les spécialistes, suffit largement pour remettre en cause le rapport d’audit produit par le cabinet Lombona.

Il faut rappeler que c’est pour avoir refusé de cautionner ce rapport financier fabriqué de toutes pièces par Salifou Camara et Cie, que M. Djibril Diarra ‘’Becken’’, vice-président de la Féguifoot et président de la Commission Finances, a été suspendu le 14 novembre 2013. Pour ‘’justifier’’ cette suspension, on a plutôt parlé d’un prétendu détournement de 15.000 euros par l’intéressé. Le 3 juin dernier, ce fut au tour du colonel Youssouf Traoré, vice-président de la commission Finances, d’être suspendu par Salifou Camara Super V pour avoir osé, lui aussi, dénoncer certaines mauvaises pratiques au sein de l’instance dirigeante du football guinéen.

Mamy Dioubaté

 

SHARE