Partager

Avec 555 cas de décès et 862 cas déclarés selon l’OMS, l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola a vraiment ébranlée la Guinée. Raison pour laquelle, le chef de l’Etat guinéen appelle à la mobilisation générale des femmes et hommes de medias dans l’information, la sensibilisation et l’éducation des citoyens.

C’est du moins, le message délivré ce mardi par le président Alpha Condé lors de sa rencontre avec la presse au Palais Sekhoutoureah.

Pour le chef de l’Etat, la société, les syndicats et les opérateurs économiques se sont mobilisés dans cette lutte. Il ne reste plus que les medias, a-t-il déclaré.

Avec le ralentissement de l’économie nationale, Alpha Condé pense que la lutte contre cette maladie est une question de survie nationale. Ebola a déjà touchée 9 préfectures dont Coyah qui a enregistré deux décès.

Parlant toujours de l’économie, il faut dire que la fréquentation des hôtels a régressé de 70 pour cent depuis l’apparition de cette maladie. Autant dire que le pays est sur le banc des investisseurs qui ne viennent plus en Guinée.

Par ailleurs, il faut dire que  la tendance est à l’optimisme dans la lutte contre cette maladie puisque  la mobilisation de la communauté internationale ne faiblit pas.

Dr Sakoba Keita, coordinateur national de lutte contre Ebola lui parle de 862 cas dont 664 cas  confirmés dont 400 décès, 47 cas suspects et 4 décès.

Il parlera en outre  de l’installation des agents de contrôle sanitaire aux points d’entrée des préfectures frontalières du Liberia et de la Sierre Leone que sont Forécariah, Guékédou et Macenta et a la rentrée de la zone spéciale de Conakry.

Partager