Home Actualité Le syli national est arrivé à Kampala : difficile traversée pour les...

Le syli national est arrivé à Kampala : difficile traversée pour les guinéens

2
SHARE

Le moins que l’on puisse dire, c’est que  l’apparition de la fièvre hémorragique virus Ebola a été un handicap pour la Guinée aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger. L’équipe nationale de Guinée ou le syli national a appris à ses dépends.

Non seulement ses matchs ont été délocalisés au Maroc mais aussi et surtout le calvaire Ougandais.  Pour se rendre dans ce pays en vue de la deuxième journée qui se joue demain mercredi, l’équipe guinéenne a quitté Casablanca pour Paris-Amsterdam-Kigali puis Entebé, l’aéroport international de Kampala.  Michel Dussuyer et ses poulains sont arrivés lundi dans ce pays alors qu’il n’existait un autre chemin plus court.
Ce n’est pas tout comme calvaire selon nos informations puisque  le gouvernement Ougandais a refusé de délivrer de visa aux guinéens.  Au total, ils ne sont que 25 personnes a effectué le déplacement de Kampala. Les 22 joueurs, le kiné, le médecin et l’entraineur Michel Dussuyer.
  Ni le Ministre des sports, Domani Doré, ni le président de la fédération guinéenne de Football, Salifou Super V encore moins un membre de la fédération guinéenne de Football n’a eu de visa pour se rendre à Kampala. Pour ce qui est des supporters, n’en parlons même pas. Il y a que les 25 personnes et c’est tout.
Le plus sidérant dans tout ça, c’est que,  aucun journaliste guinéen n’a eu le visa pour se rendre en Ouganda pour assister au match. Les guinéens doivent donc patienter pour attendre la fin du match avant de connaitre le score. En tout cas, aucun journaliste guinéen ne sera témoin pour informer les guinéens  en temps réel sur ce qui se passera entre les deux formations.
Les guinéens sont certes nombreux dans les pays africains. Mais selon nos informations, s’ils existent à Kampala, ils ne sont guerre nombreux pour soutenir le tricolore guinéen. Mais comme dit l’autre, à cœur vaillant, rien d’impossible. Et puisque impossible n’est pas guinéen, le syli national aura l’énergie, la volonté et surtout la hargne nécessaire pour triompher comme ça été le cas au Maroc.
Notons enfin que le coup d’envoi sera donné demain mercredi  à 19 heure, heure de Kampala et 16 heure, heure de Conakry.

Almamy Kalla CONTE

SHARE