Partager

Le directeur de publication du groupe de presse de L’indépendant- Le Démocrate a réagi ce vendredi 12 septembre 2014, suite à la sortie médiatique de ses employés en grève. Mamadou Dian Baldé  ne partage pas l’argument de son patron, Honorable Aboubacar Sylla, et reconnait une  » revendication salariale ».

Dian Baldé rejoint ses confrères journalistes et dément son patron Honorable Sylla, qui jure sur les toits qu’il est victime d’un  » mouvement politique » de la part de ses employés.

Le porte-parole de l’opposition parlementaire mettra ses nerfs au frigo lorsqu’il se rendra compte que son directeur n’est pas prêt à le suivre dans ses machinations politiques.

Car dans cette affaire, le DP du journal L’Indépendant et le Démocrate  a une vision qui est différente  de celle de son patron.

 « Ce n’est pas une affaire politique mais plutôt une affaire de revendication salariale des journalistes. M. Aboubacar Sylla est un homme politique. S’il parle d’un complot politique c’est sa conception des choses, qui est différente de la mienne. Je lui ai dit que c’est loin de la politique mais une revendication salariale  » a-t-il précisé.

Poursuivant son intervention, il a mis l’accent sur le  laxisme qui régnait  au sein de l’institution.

«  Ils – les journalistes- ont quitté au mois de mai 2014, pour venir réclamer  après  le payement de leurs salaires alors qu’ils ne  viennent que deux (2) fois dans la semaine et avec des papiers décousus et d’autres font du plagiat. C’est plutôt, le laxisme ; le laisser aller qui a  conduit à cette situation actuelle que nous vivons » poursuit Dian.

Après avoir marché à maints reprises à l’Inspection générale du Travail sans suite, les victimes ont porté plainte au tribunal de Mafanco afin qu’ils soient rétablis dans leur droit. Ce qui a été  déploré par le président de l’Association des Journalistes de Guinée (AJG) M.Ansoumane Bangoura, qui pensait résoudre ce problème entre journalistes.

 

 Source: guineetime

 

Partager