Home Actualité Vente des produits périmés : le Ministre du commerce entend porter plainte

Vente des produits périmés : le Ministre du commerce entend porter plainte

1
SHARE

En Guinée, le dicton populaire nous enseigne que la saleté ne tue pas le noir. Cette maxime à la fois célèbre et pitoyable est rentrée  presque dans la maxime des guinéens.

Dans les marchés et rues de la capitale guinéenne, les marchands ambulants et sont assis partout. Et malheureusement, les produits proposés sont aussi de mauvaise qualité. Le riz, la farine, le lait, des boites de conserves, l’huile, tout s y trouve en Guinée et de bon marché. Et personne ne s’indique des prix qui tombent de 50 mille GNF par exemple à 5 ou 10 mille.
Conséquence, des forces de défense et de sécurité saisissent chaque fois des produits périmés sur le marché. Le dernier cas remonte à la semaine dernière avec la saisie de  la conserve de poissons de marque « Kilka de la mer noire » en provenance de l’Ukraine dont la date d’expiration était le 1er septembre 2014 et la farine fortifiée de marque « Le Chef » en provenance de la Turquie dont la date d’expiration était le mois de juillet 2014. Au total, il y avait 200 mille tonnes de farine que les commerçants ont mis sur le marché.
Le Ministre du Commerce regrette ces agissements des commerçants qui mettent des produits périmés impropres à la consommation.
 Marc Yombono a promis que l’autorité guinéenne va endiguer le fléau. Justement en application des dispositions de la loi du 14 février 1994 relative à la protection des consommateurs, au contrôle des denrées, marchandises et services et à la répression des fraudes commerciales, Marc Yombono promet de porter plainte contre X.
Par ailleurs, il a instruis la direction générale de l’office générale de contrôle de qualité à continuer le ratissage des produits périmés sur toute l’étendue du territoire national.
Il a par ailleurs, demandé aux citoyens de s’abstenir de vendre et de consommer les produits impropres à la consommation. Avant d’inviter les citoyens à informer le Ministère du commerce sur les lieux éventuels de stockage des produits périmés.

SHARE