Partager

Le cadre de concertation pour l’implication des femmes au dialogue en Guinée dans la zone de Kindia
PHASE II THEME : N1 : proclamation des résultats de baccalauréat unique 2014 et soulèvement des candidats non admis.
Situer le problème : La réussite à un examen découle d’un certain nombre de paramètres dont entre autres :

-L’assiduité, la ponctualité  des candidats en classe

-La maitrise des cours dispensés

-La conformité des leçons aux programmes officiels

-La maitrise des programmes par les enseignants

-La rigueur de l’encadrement etc.

Aussi, la réussite peut dépendre des conditions du déroulement d’un examen

Les acteurs impliqués :

     -L’encadrement pédagogique du lycée GLC

     -Les candidats non admis au BAC Unique session 2014 de toutes options confondues du dit lycée

Les interactions :

Le censeur du lycée est accusé par les élèves d’avoir diminué leurs moyennes annuelles. Ce qui serait la cause de leur échec.

Le censeur affirme n’avoir nullement agit dans ce sens.

Le processus :

Le dimanche 20 juillet 2014, après avoir reçu les résultats de son lycée, Monsieur Abdoul Karim TRAORE censeur du lycée GLC s’est rendu dans l’établissement pour l’affichage des résultats du BAC Unique.

Il s’est aussitôt retiré. Informés de la disponibilité des résultats à l’école les candidats se sont massivement rendus. La colère va vite s’emparer de la foule dès qu’ils se rendent compte de l’ampleur de l’échec.

SE ex 74/31 filles présentés…2/0 fille admis soit 02, 70%

SM ex 77/38 filles présentés…9/02 filles admis soit 11,68%

SES ex 623/202 filles présentés…20/0 fille admis soit 03,21%

Le portail et la façade principale de la clôture ont été les premières cibles des manifestants avant de s’attaquer au bureau du censeur qui fut vandalisé

Des documents détruits, les chaises en plastiques, les matériels pédagogiques emportés.

Réactions des autorités et des populations

Les populations riveraines ont regardé et ont suivi les mouvements sans aucune réaction.

L’APEAE (Association des parents et Amis de l’Ecole) de base et chef de quartier de kénéndé ont saisi la police et la gendarmerie qui sont venues faire le constat.

La directrice préfectorale de l’éducation a convoqué une réunion d’urgence qui à regroupé outre ses cadres, les coordinations communale et préfectorale de l’APEAE. Le chef de quartier de Kénéndé, la Direction du lycée.

Elle aussi adressé au Maire, au Préfet et à l’inspecteur régional de l’éducation un rapport circonstancié.

Actions posées par le cadre de concertation :

Sensibilisation dans toutes les mosquées de la ville la nuit de l’ailatoul gadre

Recommandation :

-La mutation du censeur de cet établissement si possible de Kindia avant l’ouverture prochaine des classes pour éviter le rebondissement.

-L’application rigoureuse des textes relatifs au vieillissement scolaire.

-Acinder si possible la Direction en deux.

(Un proviseur pour le lycée et un principal pour le collège).

 

                                   Le 1 porte parole                                                                                                                                                                                                         
                    
                Abdoul Karim KEITA

 

Partager