Partager

Après l’assassinat de El hadj Amadou Oury Diallo, président de la grande Section Motard de l’UFDG à Conakry dans des circonstances non encore élucidées bien que l’UFDG a trouvé un auteur désigné en la personne du régime Alpha Condé, l’heure n’est pas à la sérénité sur l’axe Hamdallaye-Bambeto-Cosa.

Ce matin, militants et sympathisants du président de l’UFDG sont descendus dans les rues pour exiger des enquêtes sur la mort de  El hadj Amadou Oury Diallo. Et comme à l’accoutumée, des manifestants se sont pris aux paisibles citoyens avec des voitures qui ont payé les frais alors que la plus part des victimes de cette journée d’émeute de Bambeto  n’étaient même pas au courant de ce qui se passait. Selon de nombreux témoins, des coups de feu ont été entendus.
La police et la gendarmerie sont entrées en action pour rétablir la circulation sur l’axe.
 Pour l’heure, il n y a pas de réaction de la part du gouvernement encore moins de bilan de cette journée qui a perturbée toutes les activités dans cette partie de Conakry.
En attendant de connaitre la vraie version, le parti de Mamadou Cellou Diallo continu d’accuser le régime en place. Ce que le parti au pouvoir a appelé des déclarations mensongères.
El hadj Amadou Oury Diallo dérangeait qui pour mériter un tel sort ? C’est du moins la question qui est sur toutes les lèvres.

Ousmane Cissé

Partager