Home Actualité Produits périmés : ’’ On dit que je suis têtue mais j’irai...

Produits périmés : ’’ On dit que je suis têtue mais j’irai jusqu’au bout’’, promet Colonel Moussa Tiegboro Camara

3
SHARE

Comme par le passé, les produits périmés inondent encore les marchés guinéens aussi bien dans la capitale que dans le pays profond.

Et récemment, le secrétaire général a la présidence charge des services spéciaux, de la lutte anti drogue et du crime organisé a mis le grain sur 4 mille sacs de farine périmé qui était déjà sur le marché pour la vente. C’est un commerçant Libanais qui recyclait cette farine périmé dans un magasin de la commune de Matam. ‘’Quand nous sommes arrives sur les lieux, le magasin était fermé et nous avons demande a ce que la porte soit ouverte. Ils m’ont demandé de négocier avec eux et j’ai rit’’, a déclare Tiegboro lors de la rencontre que le Ministère du commerce a organisé jeudi avec les operateurs économiques, commerçants et associations de consommateurs au jardin du 2 octobre.
Devant le Ministre Marc Yombono, le Colonel chargé des services spéciaux a déclaré que le problème de la Guinée, reste le consensus au détriment de la loi.
En 2012 dira Tiegboro ‘’ mes services et moi-même avions fermé 312 mouroirs appelé cliniques dans la capitale.  Dans ses lieux, les citoyens guinéens mourraient sans aucune expertise sérieuse. J’ai reçu des délégations pour négocier mais j’ai refusé et  une semaine après, les plus hautes autorités du pays m’ont demandé de sursoir à la fermeture des cliniques en attendant de trouver un terrain d’entente. Et depuis, plus rien. Les gens disent souvent que je suis têtue mais j’irai jusqu’au bout à condition que la loi soit appliquée’’.
Plus loin, Tiegboro affirme qu’il y a des machines actuellement en Guinée spécialisée dans le recyclage des produits périmés en changeant de date de péremption. A propos, il dit avoir fait son travail en démantelant ce réseau  ‘’mais les autorités n’ont rien fait pour appliquer la loi aux fautifs’’.
Par ailleurs, Tiegboro a soutenu que ce problème de riz, farine, lait, jus et autres aliments périmés est devenu un véritable problème de santé publique. La société guinéenne dira t-il a besoin de vivre en paix et en bonne santé. Avant d’ajouter que des commerçants et operateurs économiques guinéens doivent mettre des produits en solde dans les orphelinats, offrir aux pauvres a l’approche de la date de péremption comme c’est le cas ailleurs.
Il reste maintenant à savoir si les contrôles seront désormais stricts sur les marchés guinéens. En tout cas, le Ministre Marc Yombono a promis de tout mettre en œuvre pour appliquer les conclusions issues de la rencontre du jeudi en mettant sur pied une commission avec des rencontres périodiques pour faire la situation des produits périmés.

SHARE