Partager

Après de violentes émeutes dans la préfecture de Forécariah qui ont entrainé le saccage de la direction préfectorale de la santé, nous en savons un peu plus maintenant sur les tragiques événements qui se sont produits ce soir à Forécariah.

Au départ, un jeune est tombé malade selon nos sources. Il est décédé. Et peu après, son frère ainé qui était à ses chevets est aussi tombé malade puis décédé à son tour.
Après ce second décès, les épouses du défunt sont aussi tombées malades. La première est décédée puis la seconde ce mardi. C’est ainsi que les autorités sanitaires ont décidé de confier ce nouveau corps à la croix rouge pour traitement.
 Ainsi, l’équipe de la croix rouge a voulu emballé le corps dans le caoutchouc comme c’est la règle pour les malades de Ebola. Ce que les enfants de la femme n’ont pas accepté. « Notre mère ne sera pas enterré de la sorte », rouspète les enfants qui ont commencé à callaissé l’équipe de la Croix rouge.  Et l’entourage est venu pour porter assistance aux enfants de la victime. C’est ainsi que la nouvelle s’est répandue à travers la ville.
Et comme souligné dans notre premier article, la direction préfectorale de la santé a été saccagée et le siège de la préfecture entourée.
Il a fallut l’arrivée des renforts militaires de Conakry pour calmer la situation.

Guineelive
 

Partager