Partager

Comme souligné dans  nos publications datées du mardi, la mauvaise communication des autorités locales et sanitaires de la préfecture de Forécariah a mis de l’huile sur le feu dans cette préfecture frontalière de la Sierra Leone.

Rappel des faits. Des populations visiblement remontés contre les autorités de la préfecture  qu’elles accusaient de donner des informations sur le fait que la famille où il y avait eu des décès  successifs était atteinte de la fièvre Ebola sans aucune analyse clinique ont causé des actes à la limite répréhensible.
Des instructions données aux agents de la croix rouge pour que le corps d’une femme suspectée de Ebola soit ensevelie dans des caoutchoucs ont poussé les citoyens à la résistance. Conséquence, la direction préfectorale de la santé a été saccagée et biens de matériel de travail des ONG humanitaires  sont endommagés.
Tard dans la soirée, le Premier Ministre Mohamed Saïd Fofana et le Ministre délégué à la défense nationale, Me Abdoul Kabèlè Camara  se sont rendus sur les lieux pour calmer la situation. Aux dernières nouvelles, les choses sont rentrées en ordre après une soirée visiblement agitée.
L’heure est maintenant aux vérifications pour savoir si effectivement les morts successifs enregistrés ont été causée par Ebola. Les membres de la famille aussi ont été amenés à accepter des visites médicales pour qu’ils soient situés sur leur état de santé.
Les jours à venir nous édifieront  sur l’état de la fièvre hémorragique Ebola en Guinée dans cette préfecture frontalière de la Sierra Léone.

Guineelive suit pour vous

Partager