Partager

Le moins que l’on puise dire, c’est que  il faut être désormais prudent pour parler le nom du parti au pouvoir dans la ville aurifère appelée Siguiri et pour cause. Si  autrefois,  il faut respirer  du RPG et son responsable suprême Alpha Condé pour vivre en paix dans cette ville obnubilé par ce parti, il faut dire que désormais les choses ont changé.

L’élection de Aboubacar Sidiki Traoré à la tête de la mairie en lieu et place de l’ancien maire adjoint Yamoussa Sylla qui reste populaire dans la ville constitue la pomme de discorde. Et puisque nous sommes en politique, les leaders politiques que sont  Lansana Kouyaté du PEDN, parti de l’espoir pour le développement national et Mamady Diawara du PTS, parti du travail et de la solidarité, hier amis et compagnons de lutte du président Alpha Condé et déçu du pouvoir   en ont profité pour s’engouffrer dans la braise. Le mauvais partage du gâteau RPG par Alpha Condé passe par là.
Conséquence, la grande métropole de Siguiri reste aujourd’hui  très divisée et les leaders que sont Lansana Kouyaté et Mamady Diawara sont en passe de changer la donne dans cette ville.
Le premier Kouyaté est connu pour sa largesse et le second Mamady Diawara est un riche homme d’affaire et bien connu  à Siguiri, sa ville natale. Les réalisations de Mamady Diawara se passent de tout commentaire à Siguiri.
A plusieurs reprises, le député uninominal de Siguiri Sékouba  Savané est monté au créneau pour éviter le naufrage du bateau RPG dans cette ville considérée comme le bastion du parti au pouvoir mais en vain.
Aujourd’hui, selon nos informations, c’est l’implication personnelle du chef de l’Etat et chef du parti RPG Alpha Condé qui est à l’œuvre. Peu avant son départ pour les Etats Unis samedi dernier, Alpha Condé avait reçu les frères ennemis pour tenter une énième médiation. Mais selon nos informations, les positions n’ont pas encore bougé puisque Lansana Kouyaté et Mamady Diawara ont pion sur rue. Ils ont fini par convaincre les Siguirinkas de la nécessité de tourner la page RPG qui est « en déconfiture très avancé ».
Et sur le terrain, certains observateurs tenteraient de leur donner raison puisque le RPG qui par le passé a fait la fierté des militants et sympathisants n’est plus l’ombre aujourd’hui que de lui-même. Le cadre manque cruellement de cadres surtout jeunes pour assurer la relève.
 La communication ne passe pas. Conséquence, le maitre à penser du parti et Ministre chef de cabinet à la présidence de la République, Dr Mohamed Diané se trouve dans l’obligation de mettre les Ministres de la République à contribution lors des réunions hebdomadaires  au siège du parti et sur les medias pour communiquer sur le parti et défendre les « acquis du régime ». Du moins avec beaucoup de raté.

Ousmane Cissé

Partager