Accueil Actualité VIH/ Sida: des pairs éducateurs formés pour sensibiliser

VIH/ Sida: des pairs éducateurs formés pour sensibiliser

1
Partager

Sur l’initiative de l’association des anciens boursiers guinéens des Etats Unis (GUSAA) avec l’appui financier de l’ambassade des Etats unis d’Amérique en Guinée, une centaine d’élèves leaders ont été formés sur la prévention au VIH/Sida.

La cérémonie présidée par le ministre de la santé et de l’hygiène publique s’est déroulée le 26 septembre dernier à Conakry.

L’objectif général de cette série d’ateliers vise à donner des compétences aux élèves leaders, en vue d’aider leurs pairs à adopter des comportements et pratiques qui les protègent contre l’infection à VIH. Dans son discours de bienvenue, le président de l’association dira que ces élèves leaders une fois formés seront de véritables pairs éducateurs dans leurs écoles et dans leurs communautés pour contribuer  à réduire la prévalence de cette pandémie. Selon M. Abdoulaye Sow, les élèves seront capables entre autres : D’identifier les trois moyens de prévention de la transmission sexuelle du VIH, d’indiquer s’il existe un traitement curatif de l’infection à VIH. « La situation sanitaire que traverse la Guinée, avec l’augmentation du nombre de cas des PVVIH( Personne vivant avec le VIH) et maintenant des malades d’Ebola, requière des actions appropriées qui permettent d’éradiquer ces fléaux dans notre pays. « Malgré que les taux de nouvelles infections ont chuté de 50% au maximum dans 25 pays, dont 13 en Afrique subsaharienne. En Guinée, le taux de prévalence du VIH/Sida a augmenté, passant de 1,5% en 2005 à 1,7% en  2012 » A déclaré M. Sow, avant de remercier le gouvernement des Etats Unis d’Amérique pour son soutien à la Guinée. Au nom de l’ambassadeur des Etats Unis en Guinée, la conseillère chargée des affaires culturelles a,  elle aussi salué l’initiative des anciens boursiers pour la lutte et la prévention contre le VIH/Sida. Madame Emily Green a déclaré : « Aujourd’hui, nous sommes confrontés aux VIH/Sida en tant que problème de santé publique, toute chose qui nous oblige à mettre l’accent sur la prévention, le dépistage, le counseling et le traitement, ainsi que la lutte contre la stigmatisation des malades et leurs familles. Nous sommes loin de l’époque où le VIH/Sida était une condamnation  à mort, lorsque la maladie était vue avec un effroi surnaturel dans nos deux pays, et lorsque plusieurs étaient dans le déni que c’était en fait tout simplement une maladie, une des nombreuses maladies qui menacent la santé publique » En ouvrant les travaux, le ministre de la santé et de l’hygiène publique a sollicité des organisateurs la tenue  de ce genre de formation à d’autres couches socio professionnelles. Le médecin colonel Remy Lama a déclaré qu’il  mesure l’ampleur des défis auxquels la Guinée est confrontée dans la lutte contre le VIH/Sida. « Je remercie les membres de l’association et surtout le gouvernement américain pour son appui technique et financier à la Guinée. Je demande aux pairs éducateurs qui seront formés de s’associer à la lutte contre le virus Ebola par la sensibilisation. Ebola et le Sida sont tous deux des maladies réelles à combattre pour la survie de nos populations » A-t-il conclu.

Aly Badara Condé      

 

Partager