Partager

En l’espace de deux semaines, le président Alpha Condé a effectué deux fois  le déplacement pour les Etats Unis. Au cours de ce voyage, Alpha Condé a eu plusieurs rencontres de haut niveau, notamment avec les argentiers du monde.

  Selon nos informations, Alpha a notamment rencontré la Directrice générale du FMI, fonds monétaire international, des responsables de la banque mondiale, du PNUD, programme des nations unies pour le développement, les patrons de la BAD, banque africaine de développement,  de la BID, banque islamique de développement, de l’USAID, agence américaine pour le développement industrielle ; excusez du peu la liste des contacts du président guinéen est longue.
Avec toutes ses personnalités, Alpha Condé a parlé de la fièvre hémorragique à virus Ebola et de manque de moyens dont est confronté son pouvoir pour faire face aux besoins primaires de sa population. Mais aussi et surtout de lutter contre cette maladie. Ce n’est pas tout car Alpha Condé parle aussi des efforts fournis par son gouvernement qui ont été anéantis par cette maladie. Il pense ainsi à l’avenir pour redresser la situation.
Il n’en fallait pas plus pour que des langues se délient dans les rues de Conakry. En tout cas ; nombreux sont des guinéens qui estiment que le président Alpha Condé est entrain de faire « Fissabililaye » autrement de mendier au nom de Ebola à travers le monde  alors que sur le terrain, la communication reste nulle. Ce que le président Condé a lui-même reconnu lors de sa dernière conférence de presse.
Ce n’est pas tout car les actions des Ministres et autres hauts cadre de l’Etat ressemblent à bien des égards à un busness. Si fait que de nombreux guinéens parlent maintenant de « Ebola Busness ».
Il reste maintenant à savoir si les fonds récoltés par Alpha Condé auprès des institutions, organismes internationaux  et ses connaissances atteindront la fièvre Ebola qui se propage à un rythme accéléré dans le pays.

Mohamed Soumah

Partager