Partager

Le chef de l’Etat guinéen ne cessera jamais de le dire. En tout cas, à chaque fois que l’occasion se présente à lui. « J’ai investi dans le secteur électrique plus que tout autre secteur en Guinée ».

Seulement voila, la déserte en électricité dans le pays reste en deçà des espérances présidentielles. Conséquence, Alpha Condé a avoué lui-même son échec « J’ai acheté 100 mégawatts.il n’y a pas un seul sur le réseau électrique ».

Ces propos de l’exécutif sonnent comme un aveu d’impuissance face à une opinion publique de plus en plus hostile au Chef de l’Etat guinéen dans la réalisation de ses promesses de donner du courant 16 heures sur 24 à la capitale guinéenne.

La révolte des citoyens est d’autant plus légitime que le président Alpha Condé qui a constaté son échec n’a demandé aucun compte aux fautifs. Ou tout au moins, des gens qui ont géré cette manne financière qui se chiffre à plusieurs centaine de millions de dollars.

En tout cas, l’ancien Coordonnateur Général de EDG, électricité de Guinée, le très controversé Abdoulaye Kéita se balade toujours dans sa voiture de fonction, garde sa maison de fonction, son bureau au siège de EDG à la cité chemin de fer et bénéficie de tous les privilèges liés à son  ancienne fonction. Alors que il n’est plus en fonction. Du moins officiellement.
A propos, le président Alpha Condé seul peut donner des explications par rapport à cette situation. Le contribuable guinéen est tout simplement abusé.

 Ousmane Cissé

Partager