Partager

Après la déclaration de l’état d’urgence sanitaire par le président de la République, Pr Alpha Condé, il a été également décidé, au niveau national, d’interdire le rassemblement des populations dans les lieux publics.

C’est dans cette optique que la traditionnelle ‘’MAMAYA’’ qui se tenait à Kankan, a été avortée. Ceci, pour éviter la propagation du virus Ebola qui sévit au plan mondial.
A Dabola, en dépit des exigences des autorités préfectorale et communale, des jeunes continuent à organiser nuitamment et clandestinement des cérémonies culturelles notamment, les vins d’honneur à la faveur des mariages.
Au-delà des vins d’honneur, les soirées dansantes se multiplient chaque samedi ou dimanche, à travers la préfecture de Dabola où, il y a eu des personnes mortes d’Ebola.
Mais jusqu’ici, la jeunesse fait la sourde oreille en organisant des tintamarres. On dirait que le virus Ebola n’a jamais séjourné dans leur localité.
Pourtant, les forces vives de la localité à savoir : la préfecture, la Mairie, la Gendarmerie, la Police et même la Compagnie d’Infanterie sont intervenues en vain.

Sannou Camara
 
 

Partager