Home Actualité La contribution des députés en deçà des attentes

La contribution des députés en deçà des attentes

5
SHARE

La lutte contre la maladie à virus hémorragique appelée Ebola est devenue une préoccupation nationale et au-delà. Chacun y va de ses contributions. C’est dans ce cadre que les élus du peuple ont tenu une journée de réflexion sur leur manière de contribuer à l’effort de ‘’Guerre’’ contre le mal qui a endeuillé assez de familles.

C’était le mardi 21 octobre dernier à l’hémicycle.
La tenue de cette journée parlementaire sur Ebola est une proposition introduite à l’Assemblée nationale  par le Président du groupe parlementaire de l’opposition  ‘’ Alliance Républicaine’’ à la personne de l’honorable  Sidya Touré. Cette journée a connu la présence de la majorité des Députés, exceptés ceux en mission, les représentants des institutions et Organismes Internationaux notamment le PNUD, l’OMS, la BAD, l’UNICEF, ainsi que les membres du Gouvernement et les représentants de la Commission Nationale de Lutte contre Ebola.  
Les représentants des organismes ont dans leurs communications respectives, expliqué les efforts fournis par les institutions pour accompagner efficacement la Guinée, dans la lutte contre Ebola. Ils ont ensuite annoncé l’arrivée imminente des moyens matériels et financiers supplémentaires.
Au cours de son allocution de circonstance, le Président du Groupe parlementaire de l’Alliance Républicaine, honorable Touré, a sollicité la création d’une Commission parlementaire pour la lutte contre Ebola. Il a demandé plus d’efforts et de réactions dans la lutte contre cette épidémie avant de suggérer  qu’il ait beaucoup plus de transparence dans l’utilisation des fonds alloués et des moyens matériels sanitaires apportés par les institutions et organismes internationaux, à cet effet.
Dans son discours, le ministre de la santé et de l’hygiène publique a remercié les élus du peuple à plus de contribution. Aux dires du médecin colonel Remy Lamah, l’autre contribution des parlementaires serait d’augmenter le budget de son département, qui est de 12 milliards de nos francs. « A la rencontre d’Abuja sur la santé dans l’espace CEDEAO, il a été recommandé aux Etats d’allouer 15% de leurs budgets à la santé. En Guinée, nous n’avons que 3%. Je vous demande d’accorder 8 milliards supplémentaires pour nous permettre de gagner rapidement la guerre contre Ebola… » A martelé le ministre.
Prenant la parole, le président de l’Assemblée Honorable  Claude Kory Kondiano a profité de l’occasion  pour louer les efforts consentis par le gouvernement. Car, pense-t-il, si la riposte a tardé à être vigoureuse, c’est surtout en raison  du manque des moyens  et des comportements de résistance à la pénétration des équipes de sensibilisation et médicales dans les Zones infectées.
C’est après ces différentes interventions qu’une résolution a été votée à l’unanimité des élus du peuple. Cette résolution dit que sur les 15 millions de salaire mensuel des députés, chacun doit verser 1 million, soit 113 millions de francs guinéens  comme contribution à la lutte contre Ebola.
Interrogée sur cette contribution des députés, une femme balayeuse de l’hémicycle s’indigne en ces termes : « Les anciens députés sont plus que ces nouveaux. Si c’était les anciens, non seulement, ils allaient donner plus et très rapidement. Ceux qui sont là ne font que des discours. Donner 1 million sur 15 n’est rien vu l’ampleur de l’épidémie. On nous a dit qu’ils ont commandé des véhicules sortis d’usine  en devise. Il faut faire face d’abord au peuple qui a voté pour toi au lieu de tenir des discours sur Alpha Condé est bon ou Alpha Condé est mauvais. Ils ne connaissent que leurs intérêts et c’est tout. Les ministres étaient en tournée de sensibilisation dans tout le pays. Eux, ils étaient tous là, ils sont là encore… »

Aly Badara Condé

664 26 20 20
 

SHARE