Partager

Le drame de Womey se joue désormais dans la capitale guinéenne à plus de mille km des lieux du crime.

Nombreux sont des forestiers qui sont a la fois des politiques, défenseurs des droits humains et même des députés a l’Assemble nationale qui ne voyant pas d’un bon œil l’occupation de Womey par des militaires ont décidé d’entamer une grève de la faim.
Pour dénoncer l’occupation et exiger la démilitarisation de Womey par des militaires. Ce soir, des militaires sont arrivés sur les lieux pour déguerpir les occupants grévistes de la faim  des lieux, a constate Guineelive sur place.
A propos, il faut dire une équipe composée de médecins, religieux, journalistes et autorités sanitaires et préfectorale est allés sensibilisée dans la localité. La suite est connue. Huit personnes ont été froidement tuées par des habitants de Womey dont trois confrères.
Pendant que la justice suit son cours normal, c’est le moment choisi par les ressortissants de la Guinée forestière pour monter les enchères au tour de ce dossier.
Oui pour le droit des citoyens de Womey mais oui aussi pour la justice afin que les familles des victimes sachent ce qui a occasionnée la mort des siens.

Ousmane Cissé

Partager