Partager

Condamné pour outrage à magistrat à six mois de prison dont trois ferme, le Commandant du BATA, bataillon autonome des troupes aéroportées Mohamed Lamine Diara a été libéré par le nouveau parquet de Conakry.

Une liberté provisoire, dit-on.
Difficile de dire ce qui a motivé cette libération, la seule certitude, c’est que les hommes de droits restent divisés sur la question. Nombreux sont ceux qui pensent que c’est l’ancien avocat général, le très controversé William Fernandez qui se trouve dans le collimateur de son prédécesseur. Ce qui selon eux a motivé la décision.  A leurs yeux, ce n’est pas normal puisque l’administration est une continuité.
D’autres y voient la pression de l’armée sur la justice dans ce dossier et pour cause. Commandant Mohamed Lamine Diarra qui a été emprisonné n’est pas n’importe qui dans l’armée guinéenne. Il était l’un des cerveaux des évènements des 3 et 4 février 1996 qui avaient failli emporter l’ancien président général Lansana Conté.
Radier de l’armée après le procès des militaires qui avaient participé au coup d’Etat, Commandant Diaré a été réhabilité par le président Alpha Condé il y a deux ans avant d’être bombardé commandant du BATA. La suite est connue.

Guineelive

Partager