Partager

Apres le cas de la petite fille qui a quitté  la Guinée forestière pour la ville de Kaye au Mali et celui de l’imam qui est allé se soigner à Bamako, le nombre de personne atteinte de la fièvre Ebola augmente au Mali.

Il en est de même pour les décès.  Ce jeudi, un infirmier  qui a été en contact avec le patient Imam a succombé de la maladie. Ce qui porte le nombre de personnes mortes de cette maladie à cinq, selon les autorités sanitaires du pays.
Malgré tout, le Mali tient à montrer sa solidarité avec la Guinée selon  le président Malien Ibrahima Boubacar Keita qui a souligné que son pays ne fermera pas ses frontières avec la Guinée. Il s’est tout de même rendu  dans la ville frontalière de Kourémalé, porte d’entrée des  guinéens au Mali pour sensibiliser les populations.
En Guinée aussi, la propagation se poursuit puisque selon des sources proches du coordonnateur national Dr Sakoba Keita sur la photo, le nombre de mort avoisinerait les 1300 morts.

Naby Camara

Partager