Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le président Alpha Condé ne veut pas entendre parler de manifestation de rue en Guinée. En un moment où la rue a emporté l’ami, le dinosaure du pays des hommes intègres, Blaise Compaoré.

Au cours de la conférence de presse animée cet après-midi, il n’y avait presque pas de nouveau dans les propos du président guinéen. Seulement, la presse nationale a eu pour son grade. Les journalistes sont accusés de n’avoir pas  fait grand-chose dans la lutte contre Ebola.
Parlant de la menace de manifestations de rue brandit par l’opposition, le président guinéen ne voudrait pas badiner. Dans sa colère, il est allé jusqu’à dire qu’il n’acceptera plus des manifestations en Guinée.
Alpha Condé était tellement en colère qu’il a brandit à son tour  la menace de réactiver la loi anti casse qui dort dans les terroirs au cas où…
Le chef de fil de l’opposition Mamadou Cellou Diallo et le patron de la deuxième force politique du pays Sidya Touré qui tiennent aux manifestations de rue comme à la prunelle de leurs yeux apprécieront sans doute.

Secret de polichinelle, Alpha Condé annonce sa participation au sommet de la francophonie à Dakar comme annoncé par votre quotidien en ligne.

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

Partager