Accueil Actualité Hollande célébré comme Charles Degaul à Conakry

Hollande célébré comme Charles Degaul à Conakry

3
Partager

Secret de polichinelle, depuis l’apparition de la fièvre Ebola en guinée, le pays a été isolé au niveau sous régional, régional, africain et même international au point que le guinéen est devenu synonyme d’Ebola à l’étranger.

Et bien avec l’arrivée du président Français dans la capitale guinéenne, les guinéens ont tenu à oublier les divergences politiques et surtout la conjoncture économique qui frappe le pays. Pour se masser le long de l’autoroute Fidel Castro en chantant et dansant pour souhaiter la bienvenue au président Hollande. Avec ses photos en main, les guinéens étaient débout comme un seul homme pour dire bienvenue M. le président.
De l’aéroport international de Conakry Gbessia où son avion de commandement a atterrit aux environs de 14 heures, François Hollande a mis le cap sur l’hôpital Donka où se trouve le seul centre de traitement Ebola au pays. Là, Hollande a serré la main à plusieurs guinéens, laver sa main avant de se soumettre à la prise de température. Il avait 36 degré au compteur.
Visiblement ému au palais des Nations où il a conféré avec les plus hautes autorités guinéennes, diplomates et représentants d’institutions internationales, François Hollande a tenu a réaffirmer l’engagement de son pays envers la Guinée. « Je suis venu à Conakry pour prendre les guinéens et les amener à Dakar afin d’inviter le monde entier à se solidariser avec la Guinée », a déclaré le numéro UN Français. Un coup d’œil sans doute à la coopération guinéo Sénégalaise qui n’est plus au beau fixe à cause de la fièvre Ebola.
Pour tout dire, le discours du président Français était à l’image de l’accueil chaleureux dont il a fait l’objet à Conakry. François Hollande a enfin promis qu’il sera de nouveau à Conakry quand la fièvre Ebola sera vaincue.
A propos justement de cette maladie, le président Français a appelé à la solidarité entre guinéens mais surtout de la communauté internationale envers la Guinée avant d’inviter les autorités guinéennes à redoubler d’efforts et surtout à être vigilant face à cette menace qui a affecté la Guinée dans tous les domaines.
Outre des kits sanitaires et autres dons en nature, une aide budgétaire sera accordée à la Guinée par la France, confie une source proche du palais Sekhoutouréah.
Le président Alpha Condé qui ne cherche pas mieux à saisi l’occasion pour remercier son hôte et tout le soutien apporté à la Guinée par la France.
A propos de l’accueil dont a été l’objet le président Français, ils sont nombreux les anciens à comparer cette visite à celle que le général Dégaul a effectué à Conakry le 25 aout 1958 dans le cadre du référendum proposée par la France à ses colonies.
En tout cas pour un accueil accordé à un président étranger à Conakry, les guinéens se souviendront pour longtemps.

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

 

 

 

Partager