Home Actualité Drame de Womey : Alpha Condé pense plutôt à sa réélection

Drame de Womey : Alpha Condé pense plutôt à sa réélection

1
SHARE

Suite à ce drame, le président Alpha Condé a quitté le pays pour la 69è session de l’assemblée générale des Nations Unies sur le climat sans la moindre déclaration. Et bien, le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Cheick Sakho qui reste déterminé a aussitôt mis la machine judiciaire en branle pour traquer les présumés auteurs afin qu’ils répondent devant la justice.

Le garde des Sceaux est même allé plus loin pour demander une rallonge budgétaire ou tout au moins des moyens à l’Etat pour pouvoir tenir rapidement le procès de la trentaine de personne arrêtées dans le cadre de cette enquête. D’autant plus que certaines personnes arrêtées figureraient parmi les auteurs des massacres.

Mais selon nos informations, le président Alpha Condé n’a donné aucune suite à la requête du Ministre de la Justice qui demande des moyens afin d’organiser le procès du drame de Womey. C’est du moins, l’information rapportée à Guineelive par des proches du Ministre Cheick Sakho.

Du coté de la présidence de la République, on explique cette situation par le fait que le président Alpha Condé qui a subit un revers électoral aux élections législatives avec  54 députés sur 114 voudrait tirer les leçons du passé.
 Si la basse Guinée, la haute Guinée et la Guinée forestière  étaient avec le candidat du RPG et ont
contribué à sa victoire en 2010, ce n’est plus le cas aujourd’hui. La basse Guinée semble avoir tourné la base. Les basse côtiers selon nos informations s’organisent actuellement et semble avoir tourné la page du président Alpha Condé. Puisque les deux groupes qui se disputent l’instance dirrigeante que sont  Cheick Amadaou Camara avec El hadj Sékouna Soumah de Tanènè et le groupe de El hadj Sékou Soumah officiellement élu à Kindia comme le Sotikèmo de la basse Guinée se sont rapprochés. Le dimanche dernier, les deux groupes ont eu des entretiens ensemble.

Conséquence, Alpha Condé ne compte plus que sur son vivier électoral, la haute Guinée et la Guinée forestière. Mais si la haute Guinée reste imprenable au RPG depuis plus de 20 ans, ce n’est pas le cas de la Guinée forestière. L’une des conditions du soutien de cette région au président Alpha Condé, est bien la situation du Capitaine Moussa Dadis Camara. Cette situation n’est toujours pas réglée et la justice plane toujours sur la tête du bouillant capitaine.

Vouloir donc sévir encore dans la préfecture natale de ce même Capitaine Moussa Dadis Camara contre des criminels reviendra à signer
l’arrêt de morts  de la machine électorale en faveur du candidat Alpha Condé dans cette région lors de la présidentielle de 2015 qui pointe à l’horizon.

C’est ce qui explique cette position du président guinéen qui ne voudrait pas avoir trop de bruit autour de cette affaire.

Le drame de la sous-préfecture de Womey, préfecture de N’zérékoré  en Guinée forestière a été un
choc pour tous les guinéens. Ce drame venait ainsi s’ajouter à la longue liste des crimes commis sous le magistère du président Alpha Condé.

Et malgré le tollé général suscité par ce drame, la justice traine toujours les pas. A l’image donc des tragiques événements de 2007, 200, tout porte à croire que la justice sera sacrifiée sur l’autel de la politique politicienne  pour la réélection du président Alpha Condé en 2015 qui avance à grand pas.

 Mohamed Soumah

SHARE