Partager

La Banque mondiale accorde une aide financière supplémentaire de 130 millions de dollars à la Guinée pour soutenir sa lutte contre la fièvre Ebola, a annoncé mercredi à Conakry le président du groupe de la Banque mondiale, Jim YOng Kim, en visite officielle de travail en Guinée, lors d’une conférence de presse.

Selon lui, cette aide financière de la Banque mondiale vise à accompagner le gouvernement guinéen, engagé dans une dure épreuve contre l’épidémie de fièvre Ebola, qui touche plusieurs préfectures du pays, avec plus de 1.000 morts.

L’objectif de la communauté internationale dans la lutte contre Ebola doit aboutir sur un plan stratégique pouvant aboutir sur  » zéro cas d’Ebola » dans les pays touchés par la maladie, a indiqué Jim Yong Kim.

« Il faut absolument atteindre le point zéro contre Ebola, car avec cette maladie on ne peut être satisfait de quelques cas de réussite », a-t-il souligné.

Par ailleurs, il a rappelé que parallèlement à la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, il est important d’envisager un plan de soutien aux pays victimes, afin de leur permettre de venir à bout des difficultés qui pourront découler de la crise sanitaire.

A cette occasion, le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé a déclaré que son pays, touché par l’épidémie d’Ebola, « n’est pas abandonné et bénéficie du soutien » de la communauté internationale.

« Avec les multiples assistance de la communauté internationale et des pays amis, nous pouvons transformer l’épidémie d’Ebola en une opportunité » a-t-il dit.

Jusqu’ici, le nombre total des cas d’Ebola en Guinée est de 2. 155 dont 1.312 décès. Le taus de létalité est de 60,9%. Sur les 1. 921 cas confirmés, 1.102 sont décédés.

3.813 contacts sont actuellement suivis à travers les différents centres de traitement du pays.

Le problème de la forte mobilité des contacts et des cas suspects entre les différentes préfectures rend difficile la riposte.

Source: XINHUA

Partager