Home Actualité Journée anticorruption…

Journée anticorruption…

1
SHARE

L’humanité a célébré mardi 9 décembre 2014 la journée internationale de lutte contre la corruption sur le thème : rôle de la jeunesse dans la lutte contre la corruption.

En guinée ,l’agence nationale de la lutte contre la corruption et de la promotion de la bonne gouvernance(ALC) a mis cette journée à profit pour se retrouver avec l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus de lutte contre ce fléau qui gangrène presque tous les pays du monde et plus particulièrement les pays sous développé, afin  d’échanger  sur la problématique .
La communauté internationale dans le cadre des Nations Unies a lancé une nouvelle convention mondiale contre la corruption le 09 décembre 2003 a Merida (Mexique), choisi désormais journée internationale de la lutte contre la corruption issue de trois ans de combat de 129 pays pour agir contre la corruption dans le monde.
La convention des Nations Unies contre la corruption dispose  un ensemble de norme et de mesure complète visant à soutenir les efforts sur le plan national et à favoriser la coopération internationale pour combattre la corruption et les pratiques assimilées.

La Guinée a ratifiée cette convention et celle de la CEDEAO contre la corruption devenant ainsi partie intégrante de cette convention.
A l’occasion de la célébration de cette journée 09 décembre  2014, Almamy Soumah,  représentant du président de la république a tout d’abord parlé de l’importance de cette journée : la communauté internationale a choisis cette date pour braquer les projecteurs sur le phénomène de la corruption pour faire prendre conscience des ravages du fléau qui entrave le développement de tous les pays du monde particulièrement les pays sus développés. I a tout de même  mis un accent particulier sur les impacts négatifs du phénomène de la corruption : « la corruption et des pratiques assimilées empêche la Guinée de tirer  de meilleur profit dans son immense potentialité économique ceux particulièrement en faveur de la jeunesse .Ce phénomène est à la fois d’ordre social ,économique ,politique et culturel ,elle touche tous les secteurs vitaux de la nation ,elle sape les institutions démocratiques, ralentie le développement économique, elle entraine l’instabilité politique en trompant les élections, de l’état de droit et en favorisant aux institutions à recourir  au pot de vain et décourage les investissements privés. »
 Pour Abdoul Latif Haidara, représentant du PNUD en Guinée ,la corruption est considérée comme un frein à la bonne gouvernance .De cet fait ,elle constitue le résultat d’un dysfonctionnement de l’Etat du au non respect des normes et valeurs éthiques à l’intérieure  et à l’extérieure de ces institutions.

Il est établit que la corruption entrave le développement , affecte les droits humains et aggrave la pauvreté et l’insécurité. Il a aussi interpelé les jeunes a s’engager davantage dans lutte contre la corruption qui représente une menace pour leur avenir, dit-il.
Dans la perspective de répondre à l’attente nationale et internationale en matière de la transparence dans le système économique, financier et de la gestion du processus de la démocratisation a ouvert un certain nombre de chantier dont celui de la rédaction d’un projet de loi dite anti-corruption. 

Selon Sékou Mohamed Sylla, directeur adjoint de l’agence de  lutte contre la corruption et la promotion de bonne gouvernance, le gouvernement du  président Alpha Condé à travers  son institutiona  décidé :de transmettre à la plus haute autorité l’avant projet de la loi portant prévention et répression  de la corruption et des pratiques assimilées ; engager le processus d’élaboration d’une stratégie de lutte contre la corruption et de la promotion de la bonne gouvernance en république de Guinée dans le cadre des stratégies définies par les plus hautes autorités de l’Etat .cette stratégie qui sera accompagnée d’un plan d’action multi-sectoriel intégrée dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption servira de fil conducteur à la mise en œuvre des interventions visibles contre la corruption et de la promotion de la bonne gouvernance.
A noter  que cette journée est célébrée dans un contexte de crise d’Ebola qui continue de faire des victimes dans la sous région ouest africaine notamment en Guinée.
 
 
    Facinet Camara

666 652 400
 

SHARE