Banki Moon à Conakry : l’année blanche se précise pour les écoles et universités

By on 21 décembre 2014
B6D7152D-09A6-4698-BF1B-C77280823036_mw1024_s_n

Le secrétaire général des Nations unies le sud-coréen BanKi Moon a effectué samedi une brève visite de travail en Guinée. Ce, après le Libéria et la Sierra Leone. Objectif, apporter l’aide et le soutien de la communauté internationale dans le cadre de la lutte contre cette maladie.

Reçu par le chef de la diplomatie guinéenne à l’aéroport international de Conakry Gbessia, le président Alpha Condé étant au siège du PUP, parti de l’unité et du progrès pour assister au symposium sur la vie et l’œuvre du général Lansana Conté, le patron des Nations Unies a été reçu par la suite par le président Alpha Condé. Il a ensuite visité le centre de traitement de la fièvre Ebola de Donka avant de prendre langue avec la représentation du système des nations unies en Guinée et les acteurs impliqués dans la lutte contre Ebola.
De source généralement bien informée, le secrétaire général des Nations Unies a fait part au président Alpha Condé de l’inquiétude de la communauté internationale par rapport à l’ouverture des classes que certains membres du gouvernement murmurent.
Pour tout dire, la communauté internationale n’est pas favorable à l’ouverture des classes avec le risque qui est grand. Surtout en un moment où de nouveaux foyers apparaissent à travers le pays.
Un autre problème qui est source d’inquiétude pour la communauté internationale, ce sont des foyers de résistance à travers le pays. Le dernier cas en date est celui de Kissidougou où les agents de médecins sans frontières et le personnel médical ont été victimes de plusieurs exactions sans compter la destruction des édifices.
Et quand on sait que la Guinée a déjà perdu trois mois sur l’ouverture des classes, il ne sera pas exagérer de dire que l’année blanche sera au rendez-vous cette année en Guinée. Sauf du miracle.

Mohamed Soumah

About guineelive

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*